RCI viva: un nouveau lien Internet pour les immigrants

Radio-Canada inaugure un nouveau service sur Internet, RCI viva, qui veut améliorer la «cohabitation culturelle» avec les immigrants et les nouveaux arrivants au pays.

«Tous les jours sont soulevés de nouveaux problèmes de cohabitation culturelle, explique Sylvain Lafrance, vice-président aux services français de Radio-Canada. Tous les médias doivent s'attaquer à ce problème avec vigueur et, comme diffuseur public, nous entendons jouer notre rôle.»

Viva se veut une porte d'entrée pour tous les nouveaux arrivants au pays. Il s'agit non pas d'une chaîne de radio en diffusion continue mais plutôt d'un service de radio à la carte, où l'internaute pourra trouver différentes émissions sur des questions reliées à l'immigration. Il y trouvera également des conseils pratiques pour faciliter ses démarches d'intégration, des capsules pour perfectionner sa connaissance des deux langues officielles, des tribunes pour partager ses expériences. Ce service, également offert en baladodiffusion, reprendra aussi des reportages de la Première Chaîne radio et de Radio One de CBC. Il sera disponible en français et en anglais avec des émissions en chinois, en arabe, en espagnol, en portugais, en russe et en ukrainien. Il est prévu d'ajouter éventuellement d'autres langues, comme le penjabi.

Viva est un service de RCI (Radio-Canada international). Alors que RCI continue à offrir du contenu canadien aux auditeurs de différents pays du monde, Viva s'adresse aux immigrants récents, dans leur langue, pour faciliter leur intégration. «Selon des études menées par CBC, explique Sylvain Lafrance, les nouveaux arrivants sont très branchés sur Internet, plus que la moyenne des Canadiens. Nous allons donc les chercher là où ils sont pour leur expliquer les réalités du pays... et pour leur expliquer ce qu'est un CLSC ou un REER!»

RCI viva a été créé en réorganisant les services de RCI, qui dispose déjà d'un budget de 14 millions et qui demeure méconnu malgré ses 60 ans d'existence. RCI compte maintenant plus de 400 radios partenaires dans le monde, qui reprennent une partie de son contenu partout sur la planète.

À plus long terme, RCI viva pourrait offrir du contenu vidéo, produit par les internautes eux-mêmes.