À voir à la télévision le samedi 14 octobre - La vie senior en solo

Le rapport à la solitude et à la vie n'est forcément pas le même à 25 ans qu'à 75 ans. D'un côté, il y a ceux qui manquent de temps, emportés par le tourbillon du quotidien métro-boulot-dodo; de l'autre, il y a ceux qui, à l'inverse, cherchent comment meubler le temps qui passe.

Ce dernier défi devient particulièrement important pour les personnes âgées qui vivent seules et abordent ainsi le quotidien du vieillissement. C'est un combat contre la solitude et l'oubli que des millions de personnes âgées mènent à travers le monde — et environ le quart des personnes âgées au Québec. Le documentaire Vieillir en solo: le défi, présenté aujourd'hui à Télé-Québec, aborde la question sur un ton positif: l'objectif n'est pas tant de creuser le sillon de la solitude que d'explorer ce qui est fait dans certains pays pour permettre aux aînés de mieux vivre seuls leurs dernières années.

Entre le Québec, la Suède, la France et le Japon, Doïna Harap (qui en est à son troisième documentaire sur la vie en solo) interroge des aînés vivant seuls et ayant choisi de «conquérir la vieillesse» plutôt que de la «subir». Autrement dit: de vieillir bien malgré le handicap d'avoir à le faire sans compagnon ou compagne de vie. De chercher un sens à la vieillesse pour en savourer la richesse.

On aborde notamment la question de savoir comment développer des lieux de vie adaptés pour les aînés, sans pour autant les ghettoïser. Un groupe de Français a ainsi imaginé un quartier intergénérationnel basé sur le modèle d'une cité universitaire ouverte, l'idée étant que les personnes âgées vivant seules peuvent faire partie d'une communauté jusqu'au bout de leur vie. Une réflexion intéressante dans le contexte connu du vieillissement général de la population québécoise.

Vieillir en solo: le défi, Télé-Québec, 19h

À voir en vidéo