À voir à la télévision le 6 octobre - Sale et belle affaire

Cinéma / Quand la mer monte..., Télé-Québec, 23h30

***

La comédienne d'origine belge Yolande Moreau en avait marre de jouer à la concierge, même si parfois elle en interprétait de très émouvantes, comme dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain. Avec l'aide d'un ami chef opérateur rêvant lui aussi de casser son moule professionnel, ils ont partagé l'aventure d'un premier long métrage, Quand la mer monte, qui s'est révélé un premier coup de maître. Le tandem s'est partagé le César de la mise en scène et Moreau a de plus remporté celui de la meilleure interprétation féminine.

Irène, son personnage, lui ressemble un peu, d'abord parce qu'elle traîne sur les routes un spectacle solo intitulé Sale Affaire, que Moreau a créé il y a 25 ans, petit triomphe qui l'a d'ailleurs amenée au Québec. Non seulement les spectateurs sont ravis par sa performance, mais l'un d'eux, choisi au hasard, a le privilège de monter sur scène, en partie pour faire rire de lui! Plus tôt dans la journée, Dries (Wim Willaert), un jeune marginal, donne un coup de main à Irène, en panne sur une route de campagne. Pour le remercier, elle lui offre un billet, et c'est le début d'une histoire d'amour, sur les planches comme en coulisses, entre cette femme d'âge mûr à la vie conjugale plutôt terne et cet homme libre qui ne demande qu'à aimer.

Les contrastes sont nombreux dans Quand la mer monte, les deux cinéastes explorant un paysage souvent terne et sans âme — celui du nord de la France et de la Belgique — mais y ajoutant de superbes touches de fantaisie. Les marionnettes géantes, l'esprit de carnaval et les tonneaux de bière ne sont jamais loin. Mais toute la beauté de ce petit film délicat se concentre sur le visage rond et les yeux pétillants de Moreau, attendrie par ce drôle de bonhomme à la bouille indescriptible. Et comme autant de témoignages d'amitié, et pour le spectateur de délicieuses surprises, des acteurs connus (dont Olivier Gourmet et Jacques Bonnaffé) viennent, par leur rapide présence, lancer une fleur à l'apprentie cinéaste.