À voir à la télévision le dimanche 24 septembre - Archéologie théologique

En avril dernier, National Geographic a annoncé la diffusion d'une émission portant sur un ancien manuscrit copte qui a été découvert il y a plusieurs années et qui a refait surface à la fin des années 90. Ce texte, c'est L'Évangile selon Judas. Le scoop de National Geo a eu un retentissement mondial, s'attirant même les foudres du pape Benoît XVI.

Occasion, ce soir, de voir en français la fameuse émission de National Geographic, troublante, intéressante, qui pêche quelquefois par excès de dramatisation.

La découverte de ce document est en soi une suite de péripéties qui sont décrites en détail. Mais tous les spécialistes, scientifiques et universitaires de renom réunis par le National Geo sont formels: le document date du IIe ou du IIIe siècle, probablement de l'an 280, «à 50 ans près». Il s'agit d'une traduction en copte, rédigée par une communauté chrétienne d'Égypte, d'un texte plus ancien d'une centaine d'années qui raconte certains éléments de la vie de Jésus du point de vue de Judas (il ne s'agit donc pas en soi d'un texte écrit de la main de Judas).

Le texte propose une vision fort différente de la tradition chrétienne, où Judas n'est pas un traître, mais plutôt un quasi-saint, élu par Jésus pour le «sacrifier» et lui permettre de se libérer de son enveloppe terrestre.

Je n'ai aucune compétence pour me lancer dans l'appréciation théologique de l'émission, mais il s'agit d'un documentaire passionnant qui nous plonge dans les racines méconnues d'une chrétienté qui se cherchait à travers 30 évangiles différents, et qui explique aussi comment la figure de Judas a été graduellement «noircie» pour devenir le symbole du Juif malfaisant et alimenter l'antisémitisme au cours des siècles. C'est vraiment à voir.

Pour l'Histoire / L'Évangile selon Judas, Télé-Québec, 21h