Allemagne - Un dessin animé humoristique sur Hitler crée la controverse

Berlin - Un nouveau dessin animé montrant une caricature d'Adolf Hitler, circulant sur les téléphones portables et sur Internet, suscite en Allemagne une controverse autour de la représentation humoristique de l'ancien dictateur nazi.

«On ne peut pas traiter du responsable de l'Holocauste de cette manière», a protesté l'écrivain allemand d'origine juive Ralph Giordano dans les colonnes du quotidien Berliner Kurier.

Pour le journaliste allemand d'origine judéo-polonaise Henryk M. Broder, il s'agit au contraire de la «bonne méthode» pour parler d'Hitler. Par ce biais apparaît clairement à quel point les Allemands se sont laissé convaincre par «un personnage aussi pitoyable», a-t-il dit.

De leur côté, les chaînes de télévision privées RTL II, ProSieben et MTV refusent de faire de la publicité pour le clip, estimant qu'on ne peut pas traiter d'un des plus grands meurtriers de l'histoire de manière humoristique.

Le dessin animé, disponible seulement sur Internet (notamment sur le site YouTube), et le clip pour portable connaissent un succès sans précédent. Le dessin animé fait partie des cinq fichiers les plus téléchargés sur Internet et le clip se vent par dizaines de milliers.

En 1998, le dessinateur allemand Walter Moers avait publié une bande dessinée intitulée Adolf, Äch bin wieder da («Adolf, che suis de retour») dans laquelle un personnage caricatural répondant aux traits d'Adolf Hitler et au nom de «Föhrer» (jeu de mots imitant le nom allemand de Führer) se morfond dans un bunker.

Walter Moers avait par la suite reçu des menaces de mort émanant de néonazis allemands pour avoir

osé se moquer du

personnage.

C'est cette bande dessinée qui a servi de modèle pour réaliser le dessin animé Le Bunker, également conçue par M. Moers, ainsi qu'un clip avec sonnerie logo pour téléphone portable, «Adolf, le porc nazi».

Sur l'écran de téléphone, on peut voir un petit «Föhrer» assis sur les toilettes ou dans une baignoire au milieu de canards chantant: «Adolf, vieux porc nazi, tu dois enfin capituler!»