À voir à la télévision le mardi 8 août - 40 ans de «flagrants délires vermouilleux»

Sol : le retour aux souches, Artv, 20h

***

Né au petit écran à la fin des années 50 pour distraire les tout-petits, Sol n'a pas tardé à conquérir les adultes en édifiant au fil des décennies un inépuisable empire du sens qui l'a fait voyager dans toute la francophonie. À travers ses géniales jongleries verbales et ses décalages de sens inspirés des Prévert, Rimbaud et autres Boris Vian, Sol s'est en effet révélé comme l'un des plus fins critiques de notre société.

En 2001, son formidable créateur, Marc Favreau, soulignait les 40 ans de «flagrants délires vermouilleux» de Sol avec une série de spectacles qu'Artv a eu la rafraîchissante idée de mettre à sa case horaire estivale. Ce soir, dans l'intimité de la salle Pauline-Julien, il interprète cinq monologues tirés d'un florilège de ses meilleures acrobaties orales. Comme à son habitude, Sol est fin seul sur scène, mis à part sa pauvre poubelle toute bosselée et son éternel «apparte-manteau» dépenaillé — doté quand même d'une «Porsche intérieure» mais aussi de quelques «revers de fortune», lance-t-il en roulant les yeux.

Tour à tour, on verra Sol raconter les difficultés d'une enfance abandonnée par des «trans-parents» insensibles, celles de n'être pas assez «instruit-mental» pour jouer de la flûte ou encore celles de partir à la chasse à l'«hippo-pothèque», toujours avec cet esprit vif qui a fait sa signature et une communion parfaite avec son public. «Je ne me lasse jamais de la scène, car je n'y suis jamais seul. On s'entend très bien, le public et moi... », avait confié Marc Favreau au Devoir, il y a déjà quelques années. Manifestement, la magie est restée intacte en passant au petit écran...