À voir à la télévision le mercredi 5 juillet - Faire danser la pluie

Il y a un an presque jour pour jour, Champion et ses G-Strings se hissaient au rang des grands en prenant d'assaut la scène du grand événement de clôture du Festival international de jazz de Montréal (FIJM). Il pleuvait des cordes, mais Champion ne porte pas son nom pour rien: ce soir-là, ses guitares électriques à la sauce techno ont carrément fait danser la pluie, et le public transi.

Abonné de la scène techno pendant des années sous le pseudonyme de Mad Max (son vrai nom est Maxime Morin), Champion a eu envie de renouer avec la guitare, l'instrument qui l'a formé comme musicien, sans pour autant abandonner le vibrato de l'électro. Son album Chill'em All a reçu un tel accueil que le FIJM a osé lui offrir la scène de son grand événement jazz en allongeant la mise: au tiers du spectacle, une trentaine de musiciens rejoignaient les guitaristes — les G-Strings —, la chanteuse Béatrice Bonifassi et leur chef d'orchestre Champion.

Des sections de cuivres et de percussions sont ainsi venues donner du swing de plus à la musique déjà entraînante du groupe. Les cordes des violons l'ont un peu policé, événement grand public oblige. Un choeur de gospel a enrichi la pièce No Heaven. Champion a décidément l'art de métamorphoser les pièces de son unique opus.

De la peinture en direct, des images vidéo, des apparitions de la chanteuse sur le toit d'un édifice adjacent et des danseurs lançant de gros ballons dans la foule ajoutaient un brin de magie à cette démesure sonore.

La version télévisée du spectacle a le triple avantage de vous laisser au sec tout en offrant une qualité sonore plus riche qu'en plein air et une prestation visuelle plus dynamique.

Festival de jazz de Montréal / DJ Champion, TV5, 20h30