Médias - Bon début de di Stasio à Télé-Québec

Josée di Stasio semble bien partie pour gagner son pari: sa nouvelle émission, À la di Stasio, est en effet immédiatement devenue l'émission la plus écoutée de Télé-Québec, avec une moyenne de 255 000 téléspectateurs depuis trois semaines le vendredi soir, et de 113 000 lors de la rediffusion du dimanche.

Selon des chiffres fournis cette semaine par la firme BBM (données hebdomadaires audiométriques), les deux éditions de À la di Stasio ont totalisé la semaine dernière 364 000 auditeurs. La deuxième émission la plus écoutée de Télé-Québec demeure Le plaisir croît avec l'usage, qui attirait la semaine dernière 201 000 auditeurs (l'invitée était Julie Snyder). Pour demeurer dans la bouffe, signalons que Ricardo, à Radio-Canada, attirait 157 000 auditeurs.

Il est assez difficile de comparer les chiffres de À la di Stasio avec ceux de l'ancienne émission de Daniel Pinard puisque Télé-Québec calculait l'année dernière l'écoute de ses émissions avec la firme Nielsen. À titre purement indicatif, on peut souligner que les trois premières semaines de diffusion des Pieds dans les plats à l'automne 2001 avaient attiré 278 000 auditeurs en moyenne selon Nielsen.

Si on examine l'ensemble des parts de marché, on notera que Radio-Canada, qui avait une part de marché dépassant 15 % la semaine précédente, est retombée à 13 % la semaine dernière, derrière TQS avec 14,6 % et TVA avec 32,3 %. La part de marché générale de Télé-Québec était de 3,1 % la semaine dernière.

Si on prend les cinq premières semaines de diffusion, depuis le 2 septembre, la part de marché moyenne de TVA est de 29,5 %, celle de TQS de

14,6 % et celle de Radio-Canada de 14,2 % (selon la compilation du Devoir à partir des chiffres BBM).

La montée des chaînes spécialisées semble constante. Toujours selon BBM, la semaine dernière l'ensemble des chaînes spécialisées francophones attirait 24,1 % de l'auditoire (chiffre auquel il faudrait ajouter la part de 2,5 % de Super Écran).

Une compilation fournie au Devoir par TQS en utilisant les chiffres de la firmse Nielsen confirme cette tendance générale. Selon cette compilation, à l'automne dernier l'ensemble des chaînes spécialisées francophones avait attiré 25,9 % de l'auditoire, et 24,4 % au printemps.

Pour revenir au sondage BBM de la semaine dernière, on remarque que le succès de TVA est écrasant puisque la chaîne place huit de ses émissions dans la liste des dix émissions les plus écoutées au Québec, dont Km/h, Les Poupées russes, Histoires de filles et Annie et ses hommes, nouvelle série qui frappe fort en attirant la semaine dernière 1,1 million d'auditeurs. Mais l'émission numéro un au Québec demeure Un gars, une fille de Radio-Canada avec 1,2 million d'auditeurs. La deuxième émission la plus écoutée de la société publique est Mon meilleur ennemi (939 000), et La Facture voit encore son écoute augmenter avec 925 000 auditeurs, soit plus que La Fureur de la semaine dernière (851 000).

À noter que, la semaine dernière, la finale de MixMania sur Vrak a attiré le vendredi soir 379 000 téléspectateurs, chiffre remarquable pour une chaîne spécialisée.

Dans le domaine de l'information, on notera que la semaine dernière la moyenne du TVA 18 heures était de 675 000 auditeurs et la moyenne du bloc de 18h du Grand journal de TQS, de 651 000. Dans le bloc de 17h, les deux réseaux continuent à se talonner de près.

Si les informations de 22h de TVA attirent 635 000 auditeurs, le Téléjournal de Radio-Canada traîne la patte avec 291 000 auditeurs et Le Point attirait

166 000 auditeurs à 22h30 la semaine dernière.