À voir à la télévision le vendredi 19 mai - Ordinateur bien ordonné

Du point de vue du design, l'histoire de l'industrie informatique se divise en deux, à partir de l'apparition du iMac, l'ordinateur le plus vendu dans le monde, avec six millions d'unités bien comptées pour le seul G3. Avant cette révolution, les ordinateurs personnels beiges et anguleux semblaient plus ennuyeux que la gale. Le iMac a bouleversé cet univers monotone et insipide en misant à fond sur l'audace, la couleur et les innovations du design.

C'est cette ère de la pomme, la nôtre, que raconte le court documentaire de la série européenne Design. La belle affaire a commencé avec un hommage à l'aspirateur Hoover (l'émission était reprise mercredi) et s'intéressera ensuite à la Swatch, à la Vespa, au Leica, au Bic, au Braun, sans oublier le TGV et la Jaguar. Chaque fois, l'objet devenu sujet d'étude est présenté comme un concentré pur sucre de notre époque, avec une remontée vers ses racines historiques et une plongée au coeur de ses significations sociologiques.

En fait, l'épisode passe assez vite sur la généalogie du iMac pour se concentrer sur l'esthétisme si profitable de la belle invention, cette machine jouant sur des formes biomorphiques, des couleurs chaudes, des plastiques translucides. Même la souris et le clavier sont adaptés, ce dernier étant d'ailleurs le premier à avoir été réduit à 88 touches afin de ne pas dépasser l'écran.

Le texte du documentaire est à la hauteur des prétentions pédagogiques et esthétiques de la série. Les images aussi. Bref,

du beau travail qui se regarde avec plaisir, ce qui n'est finalement pas si mal pour un portait de groupe avec design.ultimement, vers l'inéluctable.

Design, Artv, 17h30