À voir à la télévision le jeudi 9 février - Un énorme problème

Attention mesdames et messieurs, dans un instant vous allez commencer à gonfler... emportés par le fléau qui rythme le développement des sociétés modernes: l'obésité, et l'embonpoint qui forcément la précède.

Avec un milliard de citoyens du monde contraints chaque jour de vivre avec une surcharge pondérale, la situation serait plus qu'alarmante. Pour les obèses d'aujourd'hui, bien sûr, malades chroniques en mode multiplication, mais aussi pour les générations montantes qui se devraient de comprendre les racines de ce fléau pour mieux l'éviter, estime le Français Éric Lemasson, l'homme derrière ce documentaire de France 5.

Prenant la forme d'une lettre (d'un réalisateur lucide) à un nourrisson allaité, Obésité, la guerre mondiale se jette donc tête première dans les tissus adipeux d'un monde malade de la bouffe et de l'inactivité. Avec un objectif avoué et facilement atteint: cerner les déterminants d'«une épidémie qui nous menace dès la naissance», annonce d'entrée de jeu la voix hors champ.

Le voyage, sur deux continents (Europe et Amérique du Nord), est hautement instructif. Il ne laisse aussi rien dans la marge, sautant d'un visage de l'obésité à un autre pour remonter ainsi, en moins d'une heure, à la source du mal.

Conditions physiologiques de l'embonpoint, réflexion sur la perte des traditions alimentaires, marketing de la malbouffe, orientation des politiques par le lobby d'une agroindustrie en mal de profits, promenade dans des environnements «obésogènes», rencontre avec les Indiens Pimas d'Arizona (la communauté la plus grosse du monde), entrevues avec des ados franchement gros parlant des croustilles et des boissons gazeuses comme de la drogue... rien n'a été laissé au hasard par le documentariste pour étayer son propos et pour «apprendre aux enfants que le repas, pourtant si naturel, n'est jamais une chose anodine», conclut ce document à mettre dans toutes les assiettes.

Obésité, la guerre mondiale
TV5, 21h30