Médias - Le Soleil passerait en format compact au printemps

Après le passage au format tabloïd des journaux Le Nouvelliste et La Tribune, c'est Le Soleil de Québec qui devrait adopter ce format à la mi-avril.

Ni la direction du Soleil ni celle du groupe Gesca n'ont voulu confirmer officiellement hier cette date, mais différentes sources à l'intérieur du quotidien de la capitale ont indiqué au Devoir que la transformation du journal sera effective au printemps. Un groupe de travail a été créé pour revoir la maquette, et les presses de l'imprimerie Transcontinental qui imprime Le Soleil à Québec auraient été modifiées en conséquence.

Le changement est susceptible d'être spectaculaire pour un journal qui a toujours été identifié au grand format utilisé par La Presse. Cette décision s'inscrit dans une stratégie globale du groupe Gesca, qui a transformé en tabloïd deux de ses quotidiens depuis six mois.

Ainsi, Le Nouvelliste de Trois-Rivières a adopté le format tabloïd en novembre dernier, après 85 ans de grand format. La direction du journal s'était alors donnée comme objectif de faire augmenter le tirage d'environ 8 % en un an. Quant à La Tribune de Sherbrooke, le journal est passé au format tabloïd cette semaine, le 31 janvier, après presque 100 ans dans son grand format. Le président de Gesca, Guy Crevier, a alors déclaré, selon le quotidien sherbrookois, que la conversion au format compact était un mouvement international auquel sont en train d'adhérer nombre de journaux parmi les plus sérieux.

La direction de Gesca avait confirmé au Devoir en novembre qu'elle explorait la possibilité de transformer aussi Le Soleil. Il semble donc que ce quotidien a maintenant décidé d'aller de l'avant, entre autres pour mieux lutter contre Le Journal de Québec. Trois autres journaux de Gesca sont également en tabloïd, soit Le Quotidien, La Voix de l'Est et Le Droit.

Plusieurs journaux européens grand format ont adopté depuis un an ou deux le format tabloïd ou le format dit «berlinois», plus petit que le grand format.