«La vie en bleu»: longue vie au Viagra!

Une image tirée du documentaire «La vie en bleu»
Photo: Radio-Canada Une image tirée du documentaire «La vie en bleu»

Parmi ses potentiels effets secondaires, le Viagra peut altérer la vision, faisant ainsi voir à qui le consomme le monde à travers un filtre bleuté. « Tu vois la vie en bleu », explique en riant Vincent Graton dans le documentaire du même nom de Lilli Marcotte, qui nous place justement dans la perspective du patient.

Pour célébrer l’anniversaire prochain du comprimé de Pfizer sur le marché depuis maintenant un quart de siècle, La vie en bleu revient sur l’impact de l’introduction du médicament utilisé pour vaincre la dysfonction érectile dans la vie des Québécois.

Dans une approche ludique où il joue au billard avec des sexologues, prend une bière avec un sociologue ou discute avec son barbier durant une coupe de cheveux, le comédien et animateur Vincent Graton fait le point d’où nous en sommes depuis l’avènement de la pilule bleue.

Tous les enjeux passent au peigne fin : l’anxiété de performance, la décentralisation de la sexualité masculine autour du pénis, le coût de ce remède onéreux remboursé ni par l’assurance médicaments ni les assureurs privés. Béquille, placebo… le Viagra revêt toutes sortes de rôles pour ceux qui en font l’usage.

De manière frontale et avec beaucoup d’humour, Vincent Graton aborde un sujet tabou dont les hommes ne parlent pas. « Quand la vue baisse, tu t’achètes des lunettes », illustre pourtant un intervenant du documentaire. Une image qui évoque bien simplement l’utilisation du Viagra lorsque le corps répond moins aux signaux.

La vie en bleu

ICI Télé, le mardi 22 novembre, 21 h

À voir en vidéo