«Secrets de village»: l’histoire avec un tout petit h

«Secrets de villages», animée avec enthousiasme par le comédien Luis Oliva, reste trop souvent à la surface des sujets qui y sont abordés, trop rapidement, et offre une perspective historique bien limitée de ceux-ci.
Photo: Laurence Grandbois Bernard «Secrets de villages», animée avec enthousiasme par le comédien Luis Oliva, reste trop souvent à la surface des sujets qui y sont abordés, trop rapidement, et offre une perspective historique bien limitée de ceux-ci.

Sur papier, le concept tout simple de la série documentaire laissait espérer une production qui explore de façon amusante et enrichissante des pans de l’histoire populaire du Québec : démêler le vrai du faux de « mystères », racontars, légendes et personnages plus grands que nature qui ont fait jaser des générations de villageois d’un peu partout au Québec. Pourtant, comme c’est malheureusement souvent le cas avec les productions originales de la chaîne Historia, Secrets de villages, animée avec enthousiasme par le comédien Luis Oliva, reste trop souvent à la surface des sujets qui y sont abordés, trop rapidement, et offre une perspective historique bien limitée de ceux-ci.

Il faut peut-être blâmer cette décision d’aborder dans chacun des épisodes de 22 minutes trois histoires ayant donné lieu à des fabulations et à des racontars dans une région donnée. Ce rythme essoufflant limite le nombre d’intervenants qui peuvent mettre en lumière les origines de ces récits aux dimensions légendaires et laisse peu de place pour l’analyse historique. Ainsi, dans le premier épisode consacré à l’Estrie, une fois qu’on nous a expliqué qui était Gérald Bull, il reste très peu de temps à son fils, l’intervenant principal de ce segment, pour détailler les raisons possibles de son assassinat en Europe. On reste sur notre faim. Surtout que l’ensemble ne déborde pas d’archives visuelles et sonores. Heureusement, certains « mystères » éclaircis grâce aux explications généreuses d’« experts » interrogés, visiblement passionnés par leur sujet, compensent un peu ceux qui demeurent irrésolus, pour lesquels on peut avoir le goût de faire ses propres recherches…

Secrets de villages

Historia, les mercredis, 21 h 30

À voir en vidéo