«Reboot» : redémarrage réussi

HULU

La récupération a la cote à Hollywood de nos jours. On en veut pour preuve les très nombreuses relectures, suites et autres antépisodes de séries à succès. Steve Levitan, scénariste vétéran de plusieurs sitcoms diffusées sur les grands réseaux, dont l’incontournable Modern Family, s’est inspiré de cette tendance lourde pour sa première série de « plateforme » (sur Hulu, relayée au Canada par Disney+), une satire plutôt réussie, mais pas tellement féroce, de l’industrie dans laquelle il évolue.

Reboot raconte le redémarrage chaotique d’une sitcom ringarde des années 2000, par la plateforme Hulu (l’autodérision est au rendez-vous), sous la houlette d’une jeune scénariste prometteuse et « champ gauche » (Rachel Bloom, aussi solide que dans Crazy Ex-Girlfriend). Cette dernière veut en faire une production plus moderne, tout en faisant appel à la distribution originale, une belle bande de ratés sympathiques et volontaires. Le projet prend une tout autre tournure quand débarque le créateur de la version originale, un vieux routier (incarné avec brio par Paul Reiser) qui veut ramener l’esprit comique, les façons de faire de son âge d’or.

Ce choc des générations constitue l’un des moteurs comiques efficaces de cette production qui égratigne gentiment les travers et tics de l’industrie télévisuelle d’aujourd’hui, dominée par les plateformes numériques avides de productions « audacieuses » qui attirent des clics. Même si elle flirte sans contredit avec les codes de la nouvelle télé, Reboot distille tout de même une tendresse digne des comédies classiques qui lui ajoute un supplément d’âme bienvenu…

Reboot (La reprise en V.F.)

Disney+, dès le 20 septembre

À voir en vidéo