Beaucoup reste à faire

Un portrait nuancé de ce qui a changé depuis l’attentat à la mosquée de Québec, il y a cinq ans.
Photo: Radio-Canada Un portrait nuancé de ce qui a changé depuis l’attentat à la mosquée de Québec, il y a cinq ans.

Il y a tout juste cinq ans, le Québec était sonné par la terrible tuerie perpétrée au Centre culturel islamique de sa capitale nationale. L’attentat a fait six morts et de nombreux blessés. De nombreux reportages ont raconté les répercussions de cette tragédie sur les victimes, leurs proches et la communauté musulmane, comme celui réalisé par Catherine Leblanc un an après la tragédie présenté à Enquête.

Cette fois, la réalisatrice, avec le concours des scénaristes Linda Amyot et Martine Forand, va un peu plus loin en s’intéressant à ce qui a vraiment changé (ou non) à Québec dans les relations et les perceptions, et aux initiatives mises en place par la société civile et les politiciens pour éviter qu’un tel drame se reproduise.

À la lumière des témoignages de citoyens de tous horizons et de toutes confessions religieuses, et de spécialistes des questions de radicalisation, la situation ne se serait pas tellement améliorée… Des ponts ont été construits entre les communautés grâce à des initiatives citoyennes, mais ces efforts n’ont pas freiné la montée de l’extrême droite ni fait disparaître les manifestations d’intolérance et de racisme envers les citoyens de confession musulmane dans l’espace public.

Le documentaire fait également un parallèle fort intéressant avec les attentats de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, et sur les actions mises en place par la classe politique et la population pour faire changer les choses. On sort certes un peu découragé de ce portrait honnête, qui met le doigt sur le chemin qu’il reste à parcourir.

 

Attentat à la mosquée. Un devoir de mémoire

ICI Télé, samedi 29 janvier, 22 h 30 et sur Tou.tv

À voir en vidéo