La santé mentale périnatale mise en lumière

Cathy Gauthier et Jessica Barker dans le documentaire «Maman, pourquoi tu pleures?»
Photo: Ève B Lavoie Cathy Gauthier et Jessica Barker dans le documentaire «Maman, pourquoi tu pleures?»

Il n’est pas rare, avant une émission, d’entendre une voix anonyme annonçant un contenu qui pourrait choquer. Dans le cas de Maman, pourquoi tu pleures ?, documentaire écrit et réalisé par Patricia Beaulieu, Jessica Barker lit elle-même cette notice d’une voix feutrée : « L’émission qui suit contient du contenu sensible. Il est question de dépression, troubles bipolaires, troubles anxieux, psychose, interruption de grossesse, fausse couche et tentative de suicide. Nous préférons vous en avertir. »

« C’était quelque chose de très important pour moi, explique l’animatrice au cours d’un point de presse virtuel tenu mercredi. J’assiste à plusieurs conférences féministes dans les universités et j’y ai découvert ces avertissements-là. Il est 19 h, un mercredi, une femme s’installe devant la télé ; elle ne sait pas nécessairement où on s’en va et elle n’a peut-être pas envie de revivre ces traumas-là. Je voulais prévenir, dans un esprit de bienveillance et de douceur. Sur Twitter, beaucoup d’hommes ridiculisent souvent les trigger warnings, mais je pense que c’est une bonne chose et qu’il faut se protéger. »

C’est après que sa voisine lui a confié qu’on lui avait diagnostiqué un trouble bipolaire après son accouchement que Jessica Barker a voulu se pencher sur la santé mentale périnatale. Elle s’est alors tournée vers celle qu’elle surnomme son âme sœur créative, Patricia Beaulieu (Cultes religieux. Des enfants oubliés), qui a su insuffler « de la poésie dans la souffrance ».

« Avec Jessica, on a voulu mettre un peu de lumière dans le documentaire, confie la réalisatrice. On aurait pu aller du côté sombre, chercher des témoignages de participantes qui n’auraient pas eu d’aide, dire comment ça a été difficile pour elles de briser le silence. On le ressent dans leurs propos, mais on s’est dit qu’on avait plus envie d’outiller la maman en devenir ou celle qui souffre. »

Oser en parler

Comme le rappelle Jessica Barker dans le documentaire, selon des études faites au Québec, une femme sur cinq éprouvera avant ou pendant la grossesse des problèmes de santé mentale. Malgré cela, vingt ans après la parution de Maman, pourquoi tu pleures ? (Odile Jacob), du psychiatre Jacques Dayan, on en parle peu ou prou aux principales intéressées. À titre d’exemple, cent pages du guide Mieux vivre avec notre enfant, bible des parents depuis 1977 qu’on remet à jour ponctuellement, sont consacrées à l’allaitement et une seule à la dépression.

« Les choses n’ont pas bougé beaucoup et, en ce moment, il y a une escalade, constate Jessica Barker. On sait à quel point l’anxiété et les dépressions sont omniprésentes dans la société et on en a un peu le miroir avec les femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher. C’est surprenant qu’on n’ait pas plus évolué et qu’il y ait peu de recherches sur le sujet. Il y a un manque d’investissement ; la santé mentale est le parent pauvre, on le sait, et dans l’optique de la santé des femmes, on est dans la même situation. »

« Je sentais quand même qu’il y avait une évolution depuis 20 ans, avec le projet Grande Ourse à Sainte-Justine, où on s’intéresse aux mamans, où on leur pose des questions, nuance Patricia Beaulieu. Avec Jessica, on ne prétend pas tout connaître sur cette problématique-là, mais on a voulu faire une espèce de chorale, un bouquet, de ces mamans qui ont vécu des choses totalement différentes, mais qui, quand on les regarde maintenant, vont quand même bien ou mieux. Il y a donc cet espoir-là que je trouvais très important de dépeindre. »

Lumineux et bienveillant, Maman, pourquoi tu pleures ? bénéficie des témoignages courageux de quatre mères, dont l’humoriste Cathy Gauthier et l’autrice Émilie Choquet (Un espace entre les mains, Boréal), et d’un fils dont la mère souffre de maladie mentale, l’animateur et producteur Jean-Philippe Dion. Avec empathie, respect et complicité, Jessica Barker recueille leurs confidences dans une atmosphère détendue et chaleureuse.

« On aurait pu faire un film de six heures ! » s’exclame l’animatrice en rappelant que Maman, pourquoi tu pleures ? sera diffusé à l’occasion de la journée Bell cause pour la cause. Les ressources sont limitées et difficiles à trouver pour les mamans, alors soyons à l’écoute et soyons là pour nos voisines. »

« Si ce documentaire-là peut juste faire en sorte que la personne qui est chez elle et qui se sent moins bien prenne le téléphone, aille chercher des ressources, parle à un voisin ou une voisine, pour moi, c’est déjà un beau pas en avant », conclut la réalisatrice.

 

Maman, pourquoi tu pleures?

À Canal Vie, le 26 janvier, 19 h. Disponible à noovo.ca et sur Crave.

À voir en vidéo