Les dix séries américaines à voir cet hiver

Pam (Lily James) et Tommy (Sebastian Stan) dans une scène de «Pam and Tommy» 
Photo: Erin Simkin HULU Pam (Lily James) et Tommy (Sebastian Stan) dans une scène de «Pam and Tommy» 

Les propositions télévisuelles intéressantes offertes par nos voisins du Sud sont nombreuses… Et principalement diffusées sur des plateformes de visionnement en ligne. Voici un tour d’horizon de ce qui attirera notre attention dans les prochains mois.

Des arnaqueuses, une meurtrière et un couple floué

Pam and Tommy.La première en liste est sans aucun doute Pam and Tommy. Le drame biographique raconte l’épisode mouvementé qu’ont connu l’actrice canadienne Pamela Anderson et son rocker de mari, Tommy Lee, lorsqu’une vidéo montrant les ébats du couple en lune de miel a été rendue publique et commercialisée contre le gré des protagonistes. L’actrice anglaise Lily James (Downton Abbey) incarne la vedette d’Alerte à Malibu, tandis que Sebastian Stan (Captain America) prend les traits du batteur de Mötley Crüe, un rôle que devait d’abord camper James Franco, en plus de réaliser la série. C’est plutôt Craig Gillespie (I, Tonya) qu’on retrouve derrière la caméra de ce projet développé par Seth Rogen (qui y joue un rôle clé dans cette affaire) et par Evan Goldberg (Pineapple Express). Disney+, dès le 2 février.

Inventing Anna. On est très curieux de voir la nouvelle création de Shonda Rhimes pour le compte de Netflix. Cette série dramatique est inspirée d’un article paru en 2018 dans le New York Magazine qui révélait la véritable nature d’Anna Delvey, arnaqueuse russe se faisant passer pour une riche héritière allemande auprès de l’élite de la Grosse Pomme (dont quelques banques), qu’elle a bien flouée… La toujours très convaincante Julia Garner (Ozark, The Americans) tient le rôle de cette fraudeuse condamnée en 2019 pour grand banditisme et crime organisé. Netflix, dès le 11 février.

The Dropout.Une autre criminelle très médiatisée est au cœur de la minisérie The Dropout, adaptation d’un balado relatant l’ascension et la chute brutale d’Elizabeth Holmes, la fondatrice et dirigeante de Theranos, entreprise qui a connu son heure de gloire en faisant la promesse d’une technologie novatrice d’analyse sanguine qui s’est avérée beaucoup moins convaincante dans la réalité que sur papier. Amanda Seyfried incarne l’entrepreneuse déchue, reconnue coupable d’escroquerie en tout début d’année. Cette minisérie scénarisée et produite par les créateurs du balado sera d’abord lancée aux États-Unis, sur la plateforme Hulu, le 3 mars. Disney+ la diffusera au Canada à une date encore inconnue.

The Thing About Pam. On reste dans le récit biographique criminel avec The Thing About Pam, une minisérie inspirée cette fois d’une série de reportages et d’un balado du réseau NBC à propos de la meurtrière américaine Pamela Hupp, et plus particulièrement de l’assassinat de Betsy Faria, dont la criminelle a d’abord fait porter la responsabilité à l’époux de la défunte, pour être démasquée par la suite. L’intérêt de cet autre « true crime » tient surtout à la présence au générique de Renée Zellweger dans le rôle principal. NBC, dès le 8 mars.

Dynasties

The Gilded Age.Après de nombreux reports, le projet américain de Julian Fellowes (Downton Abbey) aboutit enfin sur nos écrans. Le scénariste britannique s’intéresse cette fois aux aléas mondains et sociopolitiques de la période dorée américaine, ère de croissance économique fulgurante délimitée par la guerre de Sécession et la Première Guerre mondiale. Cet autre exercice d’observation des mœurs de la vieille élite, des nouvelles fortunes et des gens du bas de l’échelle sociale racontera le destin d’une jeune femme récemment devenue orpheline (Louisa Jacobson, fille de Meryl Streep) qui quitte la campagne pour aller vivre avec ses riches tantes, incarnées par Cynthia Nixon et l’imparable Christine Baranski, qui fraient avec l’élite new-yorkaise. HBO et Crave, dès le 24 janvier.

Monarch. Une autre puissante famille américaine fictive est au cœur de Monarch, un drame musical savonneux qui raconte le destin houleux des Roman, figures proéminentes de la scène country depuis quelques générations dont la domination est mise en péril par la publication de sombres secrets. Susan Sarandon interprète le rôle principal, la matriarche de ce clan country. Fox, dès le 30 janvier.

Thrillers en tous genres

The Afterparty.Ce croisement entre la comédie franche et le polar qui raconte une soirée de conventum d’école secondaire marquée par la mort suspecte de son flamboyant organisateur, joue dans les platebandes de Only Murders in The Building, autre «whodunnit» comique qui a connu un beau succès critique cet automne. Espérons que ce sera aussi réussi. Le scénariste et producteur Christopher Miller (Lego, le film) est à la barre de cette minisérie dont chacun des épisodes montre le point de vue d’un personnage sur cette soirée « inoubliable ». Apple TV+, dès le 28 janvier.

The Woman in the House Across the Street from the Girl in the Window. On risque de rire un brin devant cette parodie de thriller psychologique. Kristen Bell joue une femme devenue dépressive à la suite d’une rupture amoureuse qui boit beaucoup, beaucoup de vin et qui espionne le nouveau voisin (séduisant). Celui-ci aurait possiblement commis un meurtre sous ses yeux… Le titre est un clin d’œil évident au dénigré The Woman at the Window, avec Amy Adams, sorti il y a un an sur la même plateforme. Netflix, dès le 28 janvier.

Suspicion. Dans un registre beaucoup plus sérieux, Suspicion, une adaptation d’une série israélienne qui a connu un grand succès public et critique (False Flag), raconte la traque très médiatisée de cinq Britanniques « ordinaires » recherchés pour l’enlèvement du fils d’« une » magnat de la presse américaine (Uma Thurman). Apple TV+, dès le 4 février.

Severance. Pour sa part, Severance lorgne du côté de la science-fiction. Dans un futur pas trop lointain, une entreprise met sur pied un projet pilote auprès de quelques employés consentants, projet qui consiste à ce qu’on leur fasse oublier complètement leur vie professionnelle à la maison et l’inverse quand ils sont au travail. Adam Scott, John Turturro, Patricia Arquette et Christopher Walken sont de l’aventure, et Ben Stiller réalise la plupart des épisodes. Sur Apple TV+ le 18 février.

À voir en vidéo