«The Landscapers»: comme dans les films

L’histoire incroyable d’un crime servie dans un écrin cinématographique fictif de luxe.
Photo: HBO L’histoire incroyable d’un crime servie dans un écrin cinématographique fictif de luxe.

En 2014, un couple britannique, Susan et Christopher Edwards, a été condamné à 25 ans de prison pour avoir tué les parents de celle-ci et enterré leurs dépouilles dans le jardin de la résidence de ces derniers. Ces crimes, pour lesquels ils ont toujours clamé leur innocence, ont été commis 15 ans plus tôt. C’est ce que nous apprenons dans les premières secondes de cette fascinante minisérie de fiction en quatre épisodes qui raconte les circonstances possibles dans lesquelles ont été commis ces crimes bien réels.

Cet étrange objet télévisuel met en vedette l’éblouissante Olivia Colman et le tout aussi solide David Thewlis dans les rôles principaux, est scénarisé par Ed Sinclair (M. Colman à la ville) et réalisé par Will Sharpe (La vie extraordinaire de Louis Wain). Il déconstruit habilement les codes du polar à la « true crime », au propre et aufiguré, se révélant avec beaucoup d’audace formelle sous son vrai jour de drame psychologique troublant. Car au-delà des circonstances probables dans lesquelles ces parricides ont été commis, l’intérêt de cette fiction réside dans la découverte des motifs qui ont mené à ces morts violentes et de l’état mental fragile de ceux qui les ont perpétrés.

Les différents fils narratifs de la série, jamais complètement démêlés, et les séquences qui illustrent à merveille l’onirisme « hollywoodien » et la profonde détresse psychologique qui plombent les protagonistes, parviennent à donner quelques pistes de réponses. Ce qu’ils font en maintenant une couche de mystère qui sied à merveille cette histoire incroyable, mais vraie.

 

Les paysagistes (The Landscapers en V.F.)

HBO, et Crave, lundi, 21 h, et Super Écran et Crave (V.F.), mardi, 21 h

À voir en vidéo