«La fabrique du temps»: histoire du temps compté

Alternant entre l’anecdote amusante et la démonstration pédagogique, accessible même aux nuls en science, ce portrait historique de notre recherche d’une meilleure mesure du temps qui passe.
Photo: GAD Alternant entre l’anecdote amusante et la démonstration pédagogique, accessible même aux nuls en science, ce portrait historique de notre recherche d’une meilleure mesure du temps qui passe.

Le temps. Il semble passer à la vitesse de l’éclair, nous filer entre les doigts. On aimerait pouvoir le rattraper un peu et peut-être constater qu’il est finalement bien relatif. En attendant, on ne perd vraiment pas son temps devant ce documentaire qui explique comment l’humanité s’est mise à « dompter » le temps en le mesurant de façon de plus en plus précise et en l’uniformisant, d’abord à petite échelle, puis pour la planète entière, ou presque.

En fait, cette production française, qui allie judicieusement les reconstitutions d’époque et les explications de scientifiques de divers horizons qui s’intéressent à diverses dimensions de la mesure du temps, constitue une excellente introduction à l’histoire de l’évolution des techniques qui ont permis de maîtriser et de normaliser la mesure du temps, du gnomon, ce grand bâton tout simple utilisé par les Grecs de l’Antiquité, à l’horloge atomique la plus sophistiquée.

Alternant entre l’anecdote amusante et la démonstration pédagogique, accessible même aux nuls en science, ce portrait historique de notre recherche d’une meilleure mesure du temps qui passe, peu importe le lieu et les conditions climatiques, met en lumière les bouleversements technologiques que celle-ci a permis, tout en démontrant comment elle a obligé les humains à se soumettre à la dictature des horloges et à changer leurs habitudes.

En conclusion, on nous rappelle que les théories d’Einstein sont venues jeter un doute sur cette certitude voulant que le temps file toujours à la même vitesse. Après tout, il s’agit là d’une création humaine, qu’il fait bon de parfois un peu oublier…

 

La fabrique du temps

Télé-Québec, le 8 novembre, 20 h

À voir en vidéo