Sur vos écrans: nourrir son monde

La terre de chez nous, aujourd’hui

 

Depuis quelques années, nous sommes de plus en plus préoccupés collectivement par la provenance et la qualité des aliments que nous consommons. Mais nous préoccupons-nous autant de ceux et celles qui produisent toute cette nourriture et des territoires qui sont exploités pour nous nourrir ?

Cette nouvelle série documentaire animée par la journaliste (et rédactrice en chef du journal Le Droit) Marie-Claude Lortie force le téléspectateur à réfléchir à certains aspects du monde agricole québécois actuel, qui connaît des changements en profondeur, et pas toujours pour le mieux, autant pour les producteurs que pour les consommateurs.

Chacun des six épisodes se penche sur une réalité de l’agriculture d’aujourd’hui, en mettant en lumière les éléments qui posent problème à travers les exemples concrets, mais aussi et surtout en mettant en avant des solutions proposées par des experts du domaine ou déjà mises en place par des agriculteurs, mais aussi d’autres acteurs des milieux ruraux. Ainsi, dans le premier épisode, qui s’intéresse aux problèmes occasionnés par la monoculture, l’animatrice recense, en compagnie de l’agronome Louis Robert, les dommages que la machinerie lourde, les pesticides et les engrais causent à nos terres, tandis que des agriculteurs qui se sont tournés vers les cultures biologiques et des modes de fonctionnement moins traditionnels montrent comment ils arrivent à limiter les dégâts. 

Il sera question au fil de la série de la protection du territoire agricole, du manque de relève, de l’avenir des coopératives agricoles et des avantages et inconvénient du monopole syndical de l’UPA.

Pas besoin d’être un passionné du sujet pour trouver son compte dans cet état des lieux de l’agriculture québécoise, bien vulgarisé, appuyé sur une foule de témoignages pertinents et d’explications claires. Il suffit de se préoccuper un peu de ce qui se retrouve dans son assiette, et de son coût social et économique, au-delà du prix payé à l’épicerie, au marché ou auprès de son cultivateur favori.


À travers champs
Savoir média, les jeudis, 21 h et à savoir.média

 

Sortir du Quartier chinois

 

Il fut un temps où les « buffets chinois » se comptaient par centaines au Québec, héritage d’une transformation importante dans l’offre de restauration proposée par la communauté chinoise de Montréal dans la seconde moitié du XXe siècle. Ce documentaire de l’autrice et réalisatrice montréalaise Day’s Lee remonte aux sources de ces restaurants aux effluves de chow mein et autres egg rolls de nos souvenirs, pour raconter l’histoire de l’établissement que son père a ouvert sur l’avenue du Parc, en 1951, en dehors du Quartier chinois, le Lee’s Garden du titre, mais aussi celles d’autres établissements marquants de la métropole qui ont « démocratisé » la cuisine chinoise, comme Ruby Foo’s et Bill Wong.

Ce voyage nostalgique dans le temps est aussi l’occasion pour les descendants de ces pionniers qui ont travaillé sans compter pour offrir un avenir meilleur à leurs enfants (dont la journaliste Jan Wong), de révéler des pans moins connus de l’histoire de la communauté chinoise à Montréal, et plus curieusement de mettre en lumière les liens particuliers qui ont longtemps uni les communautés juive et chinoise de la ville.


Souvenirs de Lee's Garden
ICI RDI, vendredi 5 novembre, 21 h

 

Des crapules d’une époque dorée

 

On l’oublie parfois, mais il y a 45 ans, New York était une ville au bord du gouffre, sous tutelle pour éviter la faillite, en proie à une violence inouïe et à une destruction de ses quartiers centraux. Au tournant des années 1980, certains ont saisi l’occasion qu’offraient ses champs de ruines pour bâtir des fortunes colossales ou une réputation enviable, ou les deux, mais sans se soucier de respecter les règles ou la morale.

Cette série documentaire produite par la chaîne de nouvelles financières américaine CNBC dresse le portrait de cinq de ces personnalités qui ont participé à leur façon à la renaissance de la Grosse Pomme dans les années 1980, en se souciant surtout de leur propre ascension… Les six épisodes, construits sur une chronologie de cette décennie « dorée » de New York, racontent les grands coups, les coups bas, les succès et les déboires du magnat de l’immobilier Donald Trump, de sa collègue tout aussi flamboyante Leona Helmsley, du procureur et futur maire de New York Rudy Giuliani, du courtier boursier Ivan Boesky (qui a inspiré le personnage central du film Wall Street) et du mafieux John Gotti. Du bonbon, au goût de fiel, dans le genre.


Empires de New York
Tou.tv Extra, dès lundi

À ne pas manquer

Confidences familiales

La formule est toute simple : un grand-parent (souvent connu) et son ou sa descendance (dans certains cas, la personnalité publique) discutent autour de questions dirigées de leur lien profond, de ce qui les inspire, les enflamme. Ces échanges d’une dizaine de minutes chacun, intimes, même à deux mètres de distance, tendres et révélateurs, se regardent tout d’un coup. Janette Bertrand, Béatrice Picard, Gilles Renaud, entre autres, se livrent à l’exercice du côté des aînés, et les actrices Zeneb Blanchet et Jemmy Echaquan Dubé en font autant, mais du côté des jeunesses.

Dans ton temps
​Véro.tv (volet de Tou.tv Extra), dès le 4 novembre


À voir en vidéo