«JETT: The Far Shore»: la terre promise

Le studio à l’origine de «Sword & Sworcery» nous offre une aventure spatiale mémorable.
Photo: Superbrothers Le studio à l’origine de «Sword & Sworcery» nous offre une aventure spatiale mémorable.

Un peuple, hanté par son déclin inévitable, voit son salut dans un signal provenant des confins de l’univers. L’appel extraterrestre devient sa religion, et toute son énergie est investie dans un programme spatial monumental. Mission : tout recommencer, là-bas.

Mais avant, il faut bien savoir si la terre promise d’où provient ce signal salvateur est bel et bien habitable. C’est à notre personnage, Mei, une astronaute mystique, qu’il reviendra de mettre un premier pied sur la nouvelle maison de sa civilisation.

JETT: The Far Shore est un jeu d’exploration solo en monde ouvert. On y pilote un petit vaisseau, un « jett », à la recherche d’indices sur la provenance du signal émis par la « Far Shore », cette rive lointaine à des centaines d’années-lumière. L’aventure, divisée en cinq actes sur une dizaine d’heures, sera semée d’embûches.

Ce qu’on remarque d’abord dans JETT, c’est à quel point piloter ces petits vaisseaux est exaltant. Ménageant avec habileté nos moteurs, on file, on saute et on s’élance à toute vitesse juste au-dessus des paysages saisissants d’une planète océan mystérieuse, habitée par une faune et une flore étranges et, parfois, hostiles.

Jamais de combat ici, par contre. En porte-à-faux du concept du colonisateur, notre équipe d’explorateurs doit éluder les prédateurs locaux et les « kolos », des créatures géantes qui règnent en roi et maître sur la planète extraterrestre. Une proposition d’abord étrange, mais qui devient vite un casse-tête rafraîchissant. Pour une fois, on ne tire pas sur tout ce qui bouge !

De toute façon, ce ne seront pas les bêtes endémiques qui poseront son plus grand défi à notre équipage, mais bien l’hymne mystérieux émis par leur nouvelle planète… ou peut-être eux-mêmes.

Cosigné par deux petits studios, le québécois — autrefois ontarien — Superbrothers (créateur du mémorable Sword & Sworcery) et le japonais Pine Scented, JETT offre une touchante histoire d’exploration spatiale marquée par le courage.

Des scènes à la première personne en compagnie de nos coéquipiers entrecoupent nos séances de haute voltige et nous font réfléchir à l’idée de quitter sa planèteen décrépitude pour recommencer ailleurs, idée qui trotte déjà dans la tête de certains milliardaires de la Silicon Valley. Le sacrifice de dizaines, voire de centaines, de générations à ce programme spatial fanatique en valait-il la peine ?

 

JETT : The Far Shore

★★★ 1/2

Conçu et édité par Superbrothers et Pine Scented. Musique par Scntfc. Offert à partir du 5 octobre pour PC (Epic Games) et PlayStation 4 et 5.

À voir en vidéo