«Virage»: après le sport, le néant?

«Virage», inspiré du parcours de Marianne St-Gelais, raconte la vie d’une patineuse de vitesse courte piste interprétée par Charlotte Aubin.
Photo: Ève B Lavoie «Virage», inspiré du parcours de Marianne St-Gelais, raconte la vie d’une patineuse de vitesse courte piste interprétée par Charlotte Aubin.

Quand cessent les entraînements, les compétitions, l’adrénaline et les grandes victoires, à quoi ressemble la vie des athlètes de haut niveau prenant leur retraite encore dans la fleur de l’âge ? C’est le questionnement au cœur de la nouvelle série Virage, présentée sur Noovo dès mercredi, qui s’est inspirée librement du parcours de plusieurs athlètes canadiens, et en particulier de celui de la triple médaillée olympique Marianne St-Gelais.

Réalisée par Catherine Therrien et coécrite par Kim Lévesque-Lizotte et Marie-Hélène Lebeau-Taschereau, cette série de huit épisodes raconte la vie de Frédérique Lessard, une patineuse de vitesse courte piste jouée par Charlotte Aubin. À 28 ans, alors qu’elle vient de gagner une troisième médaille olympique, l’athlète décide de tirer sa révérence après une ultime et dernière compétition. Elle quitte par la même occasion son conjoint des 10 dernières années, Antoine Bernard (joué par Émile Schneider), aussi membre de l’équipe nationale de patinage de vitesse.

Entre cette rupture très médiatisée et une chute sur la glace qui clôt sa carrière sur un échec cuisant, la vie de Frédérique Lessard est complètement chamboulée. Loin du sport qui la définit depuis sa tendre enfance, elle doit repenser son identité et son avenir.

 

« J’avais vraiment envie que tous ensemble, on soit sensibilisés à l’après-vie des athlètes », a précisé Kim Lévesque-Lizotte lors d’une table ronde avec les médias mardi. Elle souhaitait montrer sur petit écran ce qu’on voit rarement dans les médias, c’est-à-dire comment nombre d’athlètes plongent dans le « vide » et la « solitude » lorsque leur carrière se termine, et partent en quête d’une nouvelle identité.

« Un athlète est formé pour n’avoir aucune faille, pour être parfait. Après [leur carrière], rares sont ceux qui vont chercher de l’aide, car ils se disent : “On a eu un entraînement psychologique, on a été accompagné, on est capable.” Ils ont l’impression d’avoir cette force en eux, mais beaucoup ont souffert après », a ajouté Marie-Hélène Lebeau-Taschereau, précisant avoir constaté cette dualité chez de nombreux athlètes à qui elles ont parlé, elle et Kim Lévesque-Lizotte, pour construire leur scénario.

J’avais vraiment envie que tous ensemble, on soit sensibilisés à l’après-vie des athlètes 

 

Vulnérabilité

Mais c’est surtout le parcours de la patineuse de vitesse Marianne St-Gelais qui les a inspirées et guidées dans leur écriture. Cette dernière a d’ailleurs agi comme consultante pour le contenu de la série. « Il y a eu un moment dans ses entrevues après sa retraite où elle était très émotive, elle laissait craquer des petites failles. C’est la première fois que je voyais ça. Sa vulnérabilité a généré chez nous un questionnement : c’est quoi, la vie d’après [pour un athlète] ? »

Dans les deux premiers épisodes dévoilés aux médias, les ressemblances entre la fin de carrière de Marianne St-Gelais et celle de Frédérique Lessard sautent aux yeux. Mais on est loin du récit biographique, assure l’équipe de production. « Frédérique n’est pas Marianne », insiste Louis Morissette, producteur chez KO TV. Les épisodes suivants s’éloignent de son histoire pour refléter celles d’autres athlètes, assure-t-il.

Très présent au début de la série, le patinage de vitesse prend une place secondaire dans la suite du récit, car Virage est avant tout un « drame familial ». Lorsque Frédérique Lessard prend sa retraite, toute sa famille est affectée par son choix. « Eux aussi perdent des gens de leur entourage, ils ne voient plus les autres parents, les coachs, etc. C’est un long deuil [pour eux], avec en plus une inquiétude : “Est-ce que mon enfant va se retrouver une nouvelle vie, une nouvelle identité, un nouveau cercle social ?” », indique Kim Lévesque-Lizotte.

Virage est la première fiction dramatique originale de Noovo, qui s’était déjà plongé dans la comédie avec Contre-offre et Entre deux draps cet hiver.

Virage

Sur Noovo, dès mercredi 15 septembre

À voir en vidéo