«Catch and Kill: The Podcast Tapes»: traquer la bête

Scène tirée de la série «Catch and Kill: The Podcast Tapes»
Photo: HBO Scène tirée de la série «Catch and Kill: The Podcast Tapes»

Si vous avez suivi l’affaire Harvey Weinstein, producteur de films condamné à 23 ans de prison pour viols et agressions sexuelles en 2020, il y a de fortes chances que vous n’appreniez pas grand-chose en regardant Catch and Kill : The Podcast Tapes, dont les deux premiers épisodes sont diffusés ce soir sur HBO.

Si vous connaissez le parcours du journaliste Ronan Farrow, vous aurez compris qu’il s’agit d’une déclinaison de son balado Catch and Kill, qui puisait sa source dans son livre du même nom, paru en français chez Calmann-Lévy sous le titre Les faire taire, lequel relatait dans le détail l’enquête qui précéda la publication de son article dans le New Yorker le 10 octobre 2017.

Dans ce texte, Farrow révélait que treize femmes avaient été agressées sexuellement par Weinstein. Cinq jours plus tôt, le New York Times avait dévoilé que le producteur avait non seulement agressé ou tenté d’agresser plusieurs femmes durant une trentaine d’années, mais qu’il avait acheté le silence de certaines d’entre elles.

Dix jours après la publication de l’article du New York Times, l’actrice Alyssa Milano proposait aux victimes d’agressions sexuelles de partager leurs témoignages sur les réseaux sociaux sous le mot-clic #MeToo. Vous connaissez la suite.

Abus de pouvoir

Divisée en six épisodes d’une demi-heure, la minisérie documentaire, de Fenton Bailey et Randy Barbato, met en scène Farrow s’entretenant avec des victimes de Weinstein, des journalistes, des vérificateurs de faits et des lanceurs d’alerte afin de raconter les dessous de son enquête sur le producteur autrefois adulé — la grande Meryl Streep l’appelait Dieu. Si l’emballage visuel bien léché apporte peu à l’ensemble, le contenu audio, corsé et détaillé, glace le sang à plus d’une reprise.

« Cinq minutes… tu ne peux pas ruiner notre amitié pour cinq minutes », entend-on Harvey Weinstein dire à la mannequin Ambra Battilana Gutierrez tandis qu’il tente de l’entraîner dans sa chambre d’hôtel. Ce que le producteur ignore, c’est que la jeune femme, à qui il a fait des attouchements quelques jours auparavant, enregistre leur conversation à la demande du NYPD, département de la police de New York.

Contenant à peine sa colère, Harvey Weinstein se fait menaçant. Comme il l’a été pour près d’une centaine de femmes, dont l’actrice Rosanna Arquette, qui sut que sa carrière allait décliner après que la jeune femme eut refusé une audition sur le canapé.

Outre les agressions et les tentatives d’agressions qui y sont rapportées, ce qui choque dans Catch and Kill : The Podcast Tapes, c’est le pouvoir qu’exerçait Harvey Weinstein sur l’industrie cinématographique et les médias. Ambra Battilana Gutierrez rappelle la campagne de diffamation commandée par le producteur à la presse pour détruire sa crédibilité. Ayant démissionné de Miramax, société de production des frères Harvey et Robert Weinstein, après une tentative de viol, Rowena Chiu a été contrainte d’y retravailler puisque Weinstein avait interdit à tous de l’embaucher.

Au fil des épisodes, Ronan Farrow revient également sur le refus de NBC de diffuser son reportage quelques mois avant qu’il obtienne le feu vert du New Yorker pour publier les fruits de son enquête. Dans le dernier épisode, on le voit même trinquer en compagnie d’un espion à la solde d’une compagnie financée par Weinstein.

Résumé captivant de l’affaire Harvey Weinstein, Catch and Kill: The Podcast Tapes se veut un éloge du journalisme d’enquête. Si satisfaisant soit le résultat, on ne peut qu’éprouver un certain malaise devant le ton parfois léger des entrevues menées par Farrow et la multitude de gros plans sur son visage à la plastique plus qu’enviable.

Plus près de l’infospectacle que du documentaire, la minisérie, dont le journaliste est l’un des producteurs exécutifs, semble être un véhicule de promotion pour Ronan Farrow ou une tentative de l’ériger en héros. Alors qu’au fond, les vraies héroïnes, ce sont ces femmes qui ont osé prendre la parole.

Catch and Kill: The Podcast Tapes

★★ 1/2

Sur Crave et HBO, le lundi à 21 h



À voir en vidéo