Retrouver sa lumière

RDI

C’est avec un ton léger, mais empli de sensibilité, que le documentaire Marcheurs d’étoiles, d’Anthony Ferro, nous amène à Lac-Mégantic, huit ans après le tristement célèbre déraillement de train. À travers la reconstruction du vitrail de l’église Sainte-Agnès, nous découvrons la ville et ses habitants, mais surtout la résilience dont ils ont fait preuve après la tragédie.

Pour expliquer le processus de réparation, l’œuvre télévisuelle plonge dans l’histoire de la municipalité, à une époque où le train était synonyme de prospérité et non de drame. De charmantes reconstitutions d’époque entremêlées à de douces mélodies aux sonorités religieuses amènent l’auditoire à découvrir une histoire des plus inusitées quant à l’origine de la verrière, laquelle est d’ailleurs le plus vieux vitrail néogothique britannique d’Amérique du Nord.

Vraisemblablement nommé d’après un circuit touristique offert dans cette ville des Cantons-de-l’Est, le film Marcheurs d’étoiles illustre la reconstruction de Lac-Mégantic à travers diverses perspectives : historique, culturelle, environnementale et, surtout, humaine.

La fascinante histoire du vitrail, la magnificence de celui-ci, les multiples photos d’archives, la force brute des intervenants ainsi que l’impressionnant plan de drone dans l’église sont tous des éléments rendant cet enrichissant et surprenant documentaire aussi agréable à regarder.

Et comme l’a si bien dit le « greeter » et guide touristique méganticois Paul Dostie : « Même sur les lieux d’une tragédie, les fleurs finissent par pousser. »

 

Marcheurs d’étoiles

RDI, Les grands reportages, mardi 6 juillet, 20 h

À voir en vidéo