«Perfect Life»: femmes d’aujourd’hui

Une scène tirée de la série espagnole «Perfect Life.
Photo: Radio-Canada Une scène tirée de la série espagnole «Perfect Life.

Série phénomène en Espagne, Déjate Llevar a connu un passage triomphal à Canneséries en 2019 sous le titre de Vida Perfecta. Non seulement elle est repartie du prestigieux rendez-vous avec le Prix de la meilleure série, mais la chimie irrésistible de son trio d’actrices a valu à Leticia Dolera, à Celia Freijeiro et à Aixa Villagrãn le Prix spécial d’interprétation. La voici disponible ici dans une traduction clairement made in France sous letitre de — on vous le donne en mille — Perfect Life, sceau cannois oblige.

On embarque vite dans la vie de ces trentenaires racontée avec un humour féroce (on pense parfois au mordant de Fleabag), mais plein d’amour, par l’actrice Leticia Dolera. Celle-ci réalise aussi une majorité des huit épisodes de cette première saison qui ne souffre aucun tabou ni temps mort. Il y a quelque chose de très assumé dans sa volonté de raconter, en mots comme à la caméra, la crudité du quotidien de ces femmes en crise existentielle qui refusent de fermer les yeux plus longtemps sur ce qui les mine. Les dialogues sont naturels, les scènes intimes, désarçonnantes de vérité.

Maria, Esther et Cristina forment au surplus un trio dépareillé des plus réjouissants. Pas parfait, mais assurément ultra sympathique. Maîtresses de leurs destinées, sans que rien leur soit donné, elles forment, dans la cosmogonie féministe télévisuelle, de bien enviables figures. Leurs défauts, leurs hésitations, leurs petites lâchetés, tout concourt à en faire non pas des exemples, mais des complices d’une sororité qu’il fait bon voir s’agiter.

Perfect Life

Extra de Tou.tv, dès le 1er juillet



À voir en vidéo