«Ratchet & Clank: Rift Apart» est un blockbuster estival pour toute la famille

Dans ce nouveau chapitre de la série, nos deux comparses Ratchet et Clank affrontent à nouveau leur ennemi juré, le Dr Nefarious et ses hommes de main.
Photo: Sony Interactive Entertainment Dans ce nouveau chapitre de la série, nos deux comparses Ratchet et Clank affrontent à nouveau leur ennemi juré, le Dr Nefarious et ses hommes de main.

Il y a un mois, on vous disait que la PS5 manquait de jeux qui la mettent en valeur et que Returnal venait en partie combler ce vide. Ratchet & Clank : Rift Apart (R&C:RA), le nouveau blockbuster exclusif de Sony qui paraît aujourd’hui même, entre dans la même catégorie.

R&C:RA est un jeu de plateforme avec vue à la troisième personne beaucoup moins glauque et plus accessible que Returnal. Dans ce nouveau chapitre, nos deux comparses Ratchet (un Lombax, une sorte de petit lion humanoïde de l’espace) et Clank (son acolyte robot) sont célébrés en héros pour leurs aventures passées, mais se demandent s’ils sont dignes de ce titre. Leur courage est remis à l’épreuve alors que leur ennemi juré, le Dr Nefarious et ses hommes de main mettent la main sur le Dimensionator, une technologie qui permet de voyager vers d’autres réalités.

Un dysfonctionnement de l’appareil crée toutefois une faille dimensionnelle qui expédie le Dr Nefarious, Ratchet et Clank dans une réalité alternative où le vilain a réussi à conquérir la galaxie. S’ensuit un périlleux effort de résistance contre le monde dystopique instauré par l’empereur Nefarious. Ratchet et Clank vont rencontrer leurs homologues de ce monde, Rivet (une autre Lombax) et Kit (un robot au passé sombre). L’intrigue suit ces personnages aux fortes personnalités, dont les ressemblances et les différences alimentent le développement du récit. Le tout est saupoudré d’un humour mature qui nous a fait rire à plusieurs reprises.

R&C:RA tente d’élever le niveau de qualité narrative d’une série de jeux qui a d’abord bâti son succès sur l’action. Et c’est réussi. Ce n’est pas un récit complexe, mais il gagne en nuances avec le temps. Les thèmes mobilisés (le courage, la camaraderie et même la découverte de soi) sont insérés dans un arc narratif efficace. Sa plus grande qualité est qu’on a envie d’y jouer et d’y rejouer pour savoir ce qui arrivera à nos héros.

R&C:RA est réalisé par le studio californien Insomniac Games, à qui l’on doit aussi Spider-Man : Miles Morales. À l’image de ce dernier, R&C:RA est en quelque sorte une vitrine technique pour les nouvelles technologies de la PS5. Par exemple, cette scène où Ratchet et Clank passent au travers de failles dimensionnelles successives qui les transportent d’un monde à un autre démontre bien l’avantage de la vitesse de chargement rapide du SSD. Celle-ci permet aussi à l’action de ne jamais prendre de pause. On passe d’un niveau à l’autre sans jamais voir la moindre fenêtre de chargement qui nous sortirait de l’intrigue. Un couteau à double tranchant diront certains, parce qu’on ne voit pas le temps passer !

On a aussi beaucoup aimé la variété proposée, tant dans les mondes à explorer (tous magnifiques et détaillés) que dans les mécaniques de jeu propres à ces environnements (qui exigent une adaptation dans les tactiques du joueur). L’expérience s’en trouve sans cesse renouvelée. Sans parler des nombreux « minijeux », sortes de petits puzzles habilement insérés tout au long du jeu.

Bref, R&C:RA est ce blockbuster coloré qui connaîtra sans aucun doute un grand succès cet été, auquel les petits comme les grands pourront jouer lors des jours de pluie !

Ratchet & Clank: Rift Apart

★★★★

Développé par Insomniac Games et publié par Sony Interactive Entertainment. Offert sur PS5.



À voir en vidéo