​Sur vos écrans: finir en beauté

Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk animent le Gala Mammouth 2021.
Photo: Bertrand Exertier Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk animent le Gala Mammouth 2021.

Hommage aux diplômés, prise 2

Après moult tergiversations des autorités politiques et sanitaires, les élèves qui terminent leurs études secondaires pourront avoir un bal de finissants en bonne et due forme, sans contrainte, ou presque, mais seulement en juillet. D’ici là, les nouveaux diplômés auront droit à une célébration télévisée certifiée « MAMMOUTH », remplie de vedettes et de personnalités qu’ils aiment et qui leur rendront hommage, de jeunes finissants qui veulent se faire entendre et de numéros flamboyants et comiques.

Bref, une fête dont ils risquent de se souvenir peut-être plus que du bal en présentiel. Ce second (mais peut-être pas dernier…) Bal MAMMOUTH, concocté par la même équipe que celui de l’an dernier et toujours animé par Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk, peut compter sur l’apport d’une pléthore d’artistes de tous les horizons, dont certains qui ont conquis les jeunes (et beaucoup de moins jeunes) durant notre longue hibernation covidienne (Lunou Zucchini, Étienne Coppée, Ariel Charest). Si on se fie à l’édition de l’an dernier, émouvante, emportée et drôle, ça ne devrait pas être plate… Même pour ceux qui retourneront à l’école secondaire en septembre, ou qui l’ont quittée depuis belle lurette !

 

Avant-bal et Bal MAMMOUTH 2021
Sur le compte Instagram mammouth.tqc, vendredi, 19 h 30 et à Télé-Québec, vendredi, 20 h
   

S’amuser au « cube »avant les vacances

Les élèves du primaire n’ont pas été oubliés en cette fin d’année scolaire peu commune : ils ont droit, comme les aînés de la fin du secondaire, à une émission spéciale rigolote et pétante d’énergie. Cette fête en webdiffusion, disponible en ligne au petit matin du dernier vendredi du calendrier scolaire, est organisée par le Grand Défi Pierre Lavoie et son programme Force 4. Pas étonnant que le cube et l’importance de bouger constituent des éléments importants de cette chouette succession de sketches et de chansons (et une expérience scientifique qui fait du bruit).

Julie Ringuette et son compagnon à la ville Pascal Morrissette mènent de belle façon cette émission de variétés qui a la bougeotte. Ils constituent un duo comique particulièrement efficace dans les saynètes, dont les ressorts comiques rappellent souvent le meilleur de l’émission quotidienne Cochon dingue, dont Morrissette est d’ailleurs une des vedettes. Ses collègues Valérie Chevalier et Pascal Barriault viennent d’ailleurs faire de petites apparitions éclair, tout comme d’autres artistes appréciés des jeunes du primaire, qui se prêtent à la comédie bon enfant ou viennent chanter un de leurs tubes avec un plaisir évident. Une belle idée, qui fera peut-être du chemin au-delà de la pandémie…



La grande récré
lagranderecre.tv, vendredi, dès 8 h  

Le visionnement de la semaine

Le titre de cette nouvelle fiction d’horreur islandaise, estampillée par le géant rouge, est le nom d’un lieu bien réel de la lointaine île : il s’agit d’un volcan recouvert d’une calotte glaciaire, l’un des plus actifs (et destructeurs) du pays, si on se fie à sa fiche Wikipédia… Pas surprenant qu’il puisse devenir le théâtre d’apparitions inquiétantes dans cette série en huit épisodes dont l’action se passe un an après une violente éruption qui a bouleversé la vie des habitants de Vik, la ville voisine, et qui continue de le faire avec l’apparition d’êtres et de choses étranges libérés des glaces.



Katla
Netflix, dès le 17 juin

À ne pas manquer

Morts ou vivants
 

Les séries de fiction israéliennes sont encore assez rares sur nos écrans, mais elles se démarquent par leur originalité (on les adapte d’ailleurs beaucoup, ici et ailleurs…) et leur économie de moyens. Club Illico en propose une particulièrement intrigante, entre le polar « classique » et la science-fiction déstabilisante, qui a reçu de très bonnes critiques partout où elle a été présentée. The Grave raconte les lendemains d’un tremblement de terre qui dévoile les restes de trois cadavres. Le problème pour les enquêteurs de la police, c’est que l’ADN de ces dépouilles correspond à celui de personnes bien vivantes…



The Grave (en version française)
Club Illico, dès maintenant