«Miitopia»: préserver une aventure déjantée

Cette nouvelle version de «Miitopia» s’adresse principalement
à ceux et celles qui n’ont pas fait l’expérience de
l’original.
Photo: Nintendo Cette nouvelle version de «Miitopia» s’adresse principalement à ceux et celles qui n’ont pas fait l’expérience de l’original.

Après être paru sur Wii U et 3DS, le déjanté jeu de rôle dont vous (et votre famille) êtes le héros, Miitopia, a été adapté par Nintendo pour sa Switch. Un acte de préservation d’un des jeux plutôt méconnus du catalogue du géant nippon qu’on apprécie et qu’on souhaite voir poursuivi.

Miitopia est peuplé de Mii, ces avatars qui prennent notre place sur les consoles de Nintendo depuis l’arrivée de la Wii, en 2006. Les habitants de ce monde fantastique vivent en paix, jusqu’à ce qu’un grand méchant se mette à dérober leurs visages et à les apposer sur des monstres. Notre Mii est chargé de libérer les faciès des pauvres villageois en vainquant ces monstres.

Là où l’affaire devient encore plus folle, c’est qu’on peut assigner un Mii différent à chaque personnage de Miitopia, de nos compagnons d’aventure au filou dérobeur de binettes, en passant par la princesse du château. Votre père, votre petite sœur ou votre grand-maman ont un compte sur votre Switch ? Ils sont maintenant partie prenante de l’histoire.

Miitopia se déroule comme un jeu de rôles inactif. Si chaque personnage peut apprendre un « job » (chevalier, magicien, prêtre, etc.) qui lui donne des habiletés précises à la manière d’un Final Fantasy, on ne peut contrôler les actions que de notre propre avatar, au tour à tour.

En combat, la clé du succès se trouve donc dans la gestion de notre équipe, comme mettre tel personnage dans le pétrin à l’abri du danger ou offrir une banane à un autre affaibli. Et lors des temps de repos, on s’attelle surtout à bien équiper chaque personnage et à souder les amitiés entre nos compagnons en les envoyant ensemble à la plage, par exemple, débloquant ainsi des primes utiles lors des temps plus difficiles.

Cette nouvelle version de Miitopia s’adresse principalement à ceux et celles qui n’ont pas fait l’expérience de l’original. Les quelques nouveautés — on peut maintenant maquiller et coiffer d’une perruque nos alliés, et un cheval peut maintenant nous accompagner — sont sans aucune conséquence.

Dommage donc que Nintendo n’ait pas opté ici pour aussi publier son jeu sur une plus grande plateforme encore que sa Switch, les téléphones intelligents, sur laquelle il aurait probablement cartonné. Miitopia se prêterait en effet fort bien aux très courtes sessions de jeu (aux toilettes, par exemple) et aux écrans tactiles. On imagine par contre que la firme japonaise n’aurait pas réussi à convaincre grand monde de débourser près de 65 $ pour un jeu vieux de quatre ans ailleurs que sur sa console chouchou.

Au moins, Nintendo arrive ici à préserver (presque) tel quel un des jeux les plus méconnus de son catalogue, en plus de l’offrir à un public plus large. Sa Wii U a en effet été un échec monumental, et sa dernière console portative, la 3DS, n’était pas pour tout le monde. Sur la Nintendo Switch, par contre, c’est une tout autre histoire.

Miitopia

★★★

Conçu et édité par Nintendo. Offert pour Nintendo Switch.



À voir en vidéo