«39/45: les résistantes allemandes»: une force aussi au féminin

Photo: Phares et Balises

L’Histoire n’a souvent que quelques lignes à consacrer aux Allemandes Sophie Scholl, Constanze Hallgarten, Ruth Andreas-Friedrich ou Erika von Brockdorff. Ces héroïnes ont en commun d’avoir eu le courage de nommer la cruauté du régime nazi, travaillant à détailler ses errances pour mieux s’élever contre ses abus. Tant d’autres auront fait de même sans que leur nom soit même couché sur papier, rappelle la réalisatrice Barbara Necek, qui exhume leur mémoire collective dans un éclairant documentaire chiffrant à 10 % le nombre de femmes au sein de la résistance allemande.

La république de Weimar aura fait miroiter les mirages de l’égalité aux femmes. Les nazis feront tout pour leur retirer ces pouvoirs fraîchement gagnés. Si très peu de femmes vont finir par dire non à Hitler, celles qui le feront seront soumises à la rééducation, véritable machine à broyer les corps et les âmes des résistants, voire condamnées à mort. L’approche par accumulation de Necek met en exergue le visage protéiforme de la résistante allemande, laquelle est issue de toutes les couches sociales et revendique tous les âges.

On sort de ce tour d’horizon fasciné, mais avec l’impression qu’on ne fait que commencer à effleurer le sujet, l’Histoire n’ayant visiblement pas achevé son devoir de mémoire. Ce qui n’enlève rien à la force du nombre qui est bien servie par l’équilibre que réussit à maintenir la réalisatrice entre documents d’archives, témoignages des proches et éclairages savants. Cette approche raisonnée — et raisonnable — sert également bien la postérité. Vivement une suite !

39/45: les résistantes allemandes

Télé-Québec, le mardi 27 avril, 20 h. En reprise le 28 avril à 14 h, le 29 avril à 3 h 45 et le 1er mai à 13 h.