«La barre haute»: anxieux de nature

Même si «La barre haute» appelle à la barre des membres de l’équipe de la fiction à paraître cet été, dont la comédienne Émilie Bierre, ici touchante d’authenticité, il dépasse largement la fiction dont il est issu.
Photo: ICI Radio-Canada Télé Même si «La barre haute» appelle à la barre des membres de l’équipe de la fiction à paraître cet été, dont la comédienne Émilie Bierre, ici touchante d’authenticité, il dépasse largement la fiction dont il est issu.

Louis Morissette avait en tête une comédie grinçante quand il écrivait Le guide de la famille parfaite. Mais plus le film prenait corps, plus l’anxiété semblait vouloir l’emporter sur l’engrenage de la performance qui l’avait d’abord propulsé. Chemin faisant, lui-même s’est retrouvé aspiré dans cette spirale, ses enfants soumis non pas à des crises, mais à des épisodes d’anxiété qui l’ont mené à s’affranchir du carcan de la fiction pour creuser sa réflexion en parallèle dans un très pertinent documentaire.

Même si La barre haute appelle à la barre des membres de l’équipe de la fiction à paraître cet été, dont la comédienne Émilie Bierre, ici touchante d’authenticité, il dépasse largement la fiction dont il est issu. D’abord parce qu’il aborde aussi la question par la lorgnette d’histoires intimes d’ados et de parents, au premier chef celle — exemplaire — de la patineuse Véronique Turbide. Cette bosseuse y décrit l’anxiété dont elle est prisonnière avec moult images, un « fantôme qui [la] hante et [lui] rentre dedans » trop souvent à son goût.

Mais surtout grâce à la présence éclairante de la psychologue Nathalie Plaat, véritable révélation de ce documentaire. Sans fard, aucun, celle-ci démonte beaucoup d’idées reçues (sur la réussite et le bonheur notamment) tout en entraînant l’équipe en des zones difficiles, sans forcer. Au passage, elle n’hésite pas à appeler un chat un chat (la pression de performance est aussi une pression narcissique à laquelle le projet parental n’échappe pas), tout en rappelant aux parents leurs responsabilités et leurs errements. Édifiant.

 

La barre haute

ICI Télé, le mardi 30 mars, 20 h ; en rattrapage le lendemain sur Tou.tv