«Louis T veut savoir»: tout est information

L’humoriste Louis T
Photo: Savoir média L’humoriste Louis T

Il ne semble pas y avoir de limite à la curiosité de Louis T, dont l’insatiable appétit pour les enjeux de société, même les plus épineux, même les plus clivants, alimente la série documentaire Louis T veut savoir. L’heureuse formule, qui allie questions torvisses et explications scientifiques fouillées, concentre le meilleur des capsules auxquels l’humoriste nous a habitués avec ses Vérités et conséquences, cette fois dans un format long d’une demi-heure qui fait briller son esprit de synthèse.

Pour casser la glace, Louis T se mesure au transhumanisme, dans une quête qui n’est pas sans rappeler la série Comment devenir une personne parfaite dans laquelle Rose-Aimée Automne T. Morin se donnait trois mois pour repousser ses limites (et atteindre la perfection au détour). Sans aller aussi loin, Louis T bouscule plusieurs idées reçues en usant tantôt d’humour, tantôt de faits, au gré d’une médecine fine à laquelle il soumettra aussi d’autres sujets qui fâchent, soit la pauvreté, le choc des générations, la désobéissance civile, la 5G et le survivalisme.

Chacun des six épisodes suit son propre chemin, au gré du cerveau de Louis T qui reste l’une de nos plus belles machines à vulgariser. C’est habilement mené, sans jamais se prendre au sérieux, au fil d’une ligne factuelle studieuse dans laquelle les extrêmes apparaissent éminemment solubles. En ces temps de polarisation rampante, l’approche raisonnable d’un Louis T ouvre en effet des fenêtres de dialogue dont on serait fous de faire l’économie. De toute évidence, de ça, on en avait vraiment besoin.

Louis T veut savoir

Savoir média, les jeudis, 21 h 30, dès le 25 mars. Aussi sur sa plateforme en ligne.