Dany Turcotte quitte «Tout le monde en parle»

Dimanche dernier, le coanimateur a demandé à Mamadi III Fara Camara, l’homme faussement accusé de tentative de meurtre sur un policier après avoir été stoppé pour un contrôle routier: «est-ce que vous allez encore utiliser un cellulaire au volant?»
Photo: Karine Dufour Radio-Canada Dimanche dernier, le coanimateur a demandé à Mamadi III Fara Camara, l’homme faussement accusé de tentative de meurtre sur un policier après avoir été stoppé pour un contrôle routier: «est-ce que vous allez encore utiliser un cellulaire au volant?»

« Perturbé » par la controverse engendrée par une blague faite sur le plateau de l’émission Tout le monde en parle (TLMEP), l’humoriste Dany Turcotte a annoncé qu’il abandonne définitivement son rôle de fou du roi. Sa dernière émission était celle de dimanche dernier.

« La semaine dernière à TLMEP, j’ai commis une erreur de jugement en posant une question inappropriée à M. Mamadi Camara, un homme qui a tout mon respect et mon empathie. Je croyais le faire sourire en lui rappelant l’absurdité de l’origine de son histoire, une supposée infraction pour cellulaire au volant. J’ai mal visé… Le cirque des médias sociaux s’est emballé et est venu déposer des reproches et de la haine sur chacune de mes plateformes de communication », a commenté M. Turcotte sur sa page Facebook jeudi.

Dimanche dernier, le coanimateur a demandé à Mamadi Camara, l’homme faussement accusé de tentative de meurtre sur un policier après avoir été stoppé pour un simple contrôle routier : « Est-ce que vous allez encore utiliser un cellulaire au volant ? » La blague n’a pas fait rire le principal intéressé, encore troublé par les événements. Il a répondu, très sérieusement, ne jamais avoir utilisé son téléphone en conduisant.

La plaisanterie n’a pas passé auprès du public, de l’aveu même de Dany Turcotte, qui s’est rapidement excusé. Le militant Will Prosper, présent sur le plateau ce soir-là, a par exemple exprimé son malaise.

La semaine dernière à "TLMEP", j’ai commis une erreur de jugement

 

« Pourquoi pas [de blagues] sur le fait qu’une personne, avec un doctorat, soit obligée de faire du Uber en pandémie, doive composer avec un statut précaire, subisse un déni de son engagement civil et six jours de prison? »

De l’avis de celui qui était le fou du roi depuis 2004, le concept de la populaire émission « n’est plus le même » depuis que la pandémie de COVID-19 l’a forcé à un format en direct.

« Perturbé par plusieurs tempêtes de médias sociaux vécues au cours des années, ma confiance s’est peu à peu érodée et j’en suis venu à être paralysé par la peur de me tromper, de poser la “question qui pue” », a expliqué M. Turcotte.

Lepage seul à la barre

À partir de ce dimanche et jusqu’à la fin de la saison, l’animateur Guy A. Lepage sera seul à la barre de l’émission dominicale. Dans une déclaration, il indique avoir appris le jour même la démission de son comparse.

« Voilà plus de 17 ans que Dany et moi travaillons ensemble. Notre complicité s’est transformée en amitié au fil des années et depuis quelque temps, il me faisait part de son malaise à tenir son rôle dans un contexte pandémique, sans public, où l’humour se faisait plus rare et ardu. Je comprends et respecte totalement sa décision », a-t-il indiqué.

Un privilège

« Je me souviens comme si c’était hier de l’audition de Dany Turcotte. C’était le plus nerveux de la gang ! Un immense privilège de l’avoir côtoyé pendant 17 ans. Sans public et en pleine pandémie, c’était difficile de jouer au fou », a pour sa part commenté le producteur de l’émission, Guillaume Lespérance, sur sa page Twitter.

Dans un communiqué, la directrice générale de la télévision de Radio-Canada, Dany Meloul, écrit que « Dany mérite assurément une carte chouchou pour sa contribution au grand succès de Tout le monde en parle au fil des ans ».

À voir en vidéo