Amours rurales

Le cœur a ses régions nous emmène en Abitibi et sur la Côte-Nord, à la rencontre de quatre célibataires, Eric, Léa, Andrée et Mikaël, des professionnels qui ont l’intention de faire leur vie dans leur coin de pays, mais qui n’arrivent pas à trouver la personne avec qui ils souhaitent la partager.
Photo: Groupe PVP Le cœur a ses régions nous emmène en Abitibi et sur la Côte-Nord, à la rencontre de quatre célibataires, Eric, Léa, Andrée et Mikaël, des professionnels qui ont l’intention de faire leur vie dans leur coin de pays, mais qui n’arrivent pas à trouver la personne avec qui ils souhaitent la partager.

Notre époque n’est pas tendre pour les célibataires à la recherche de l’amour, le vrai, malgré (ou peut-être parfois à cause de…) l’émergence d’outils technologiques qui favorisent les rencontres. Elle l’est encore moins pour les esseulés qui habitent loin des grands centres urbains, si on se fie à ce sympathique documentaire de Karina Marceau, programmé juste à temps pour la fête des amoureux.

Le cœur a ses régions nous emmène en Abitibi et sur la Côte-Nord, à la rencontre de quatre célibataires, Eric, Léa, Andrée et Mikaël, des professionnels qui ont l’intention de faire leur vie dans leur coin de pays, mais qui n’arrivent pas à trouver la personne avec qui ils souhaitent la partager. Les récits de leurs expériences personnelles mettent en cause la faible densité de population et l’éloignement, qui offrent peu de possibilités de rencontrer quelqu’un qui est complètement inconnu (ou qui n’a jamais fréquenté une connaissance…), les activités économiques des régions qui favorisent l’installation précoce dans la vie adulte ou la présence éphémère de « partis » intéressants, et le peu de soin que les potentiels soupirants mettent dans leurs efforts pour faire la cour.

Malgré un ton léger et convivial, le film souligne les conséquences à long terme de ce désert amoureux sur l’avenir de certains coins de pays et met en lumière les solutions, parfois originales faute d’être toujours efficaces, mises en place par des organismes et des entreprises pour favoriser les rencontres et espérer que l’amour restera « dans le pré », ou dans la petite ville qui a bien besoin de relève.

 

Le coeur a ses régions

Tou.tv dès maintenant et à ICI Télé, le samedi 13 février, 22 h 30

À voir en vidéo