«Among Trees»: se perdre en forêt n’aura jamais été aussi beau

«Among Trees» se distingue surtout par son esthétique.
Photo: FJRD Interactive «Among Trees» se distingue surtout par son esthétique.

Il est rare que jeu de survie rime avec zénitude, mais c’est à notre avis la meilleure façon de décrire Among Trees, le tout premier titre du petit studio FJRD Interactive.

Cette première version en accès anticipé n’a pas encore d’arc narratif à proprement parler. On se réveille dans une immense forêt face à une hutte délabrée qu’on doit retaper pour en faire notre demeure. Équipé au départ d’un simple sac à dos offrant un espace limité, on se met en quête d’objets et de ressources qui nous permettront d’améliorer notre habitation.

Une fois installé dans notre maison de base où l’on pourra dormir, sauvegarder notre partie et stocker quelques ressources, on se lance dans divers projets d’expansion. On commence par une cuisine, un établi et un grenier, puis on continue avec une serre et une salle de couture. Chaque projet mène à un autre et notre maison devient une plaque tournante pour tout ce que nous devons accomplir en vue de survivre.

À mesure que l’on progresse, nos besoins en ressources se complexifient et s’étendent à des objets plus difficiles à trouver, comme du fil d’acier, des boulons, des clous et d’autres objets fabriqués par l’homme. Mettre la main sur ces biens précieux exige qu’on s’éloigne toujours un peu plus de notre sanctuaire. Plus on s’aventure loin, plus on doit bien préparer son expédition, par exemple en emportant avec soi une tente pour se mettre à l’abri des intempéries.

Ses mécaniques de jeu sont en elles-mêmes très basiques, mais elles demeurent une excellente preuve de concept. On doit bien sûr entretenir les jauges classiques de faim, d’épuisement, de santé et de température corporelle. Among Trees propose par ailleurs plusieurs niveaux de difficulté, dont un mode « zen » sans prédateur et un mode plus difficile, qui raréfie la nourriture et ajoute de dangereux ours. De quoi plaire autant aux joueurs occasionnels qu’aux survivants endurcis.

Among Trees se distingue surtout par son esthétique. Avec sa magnifique palette arc-en-ciel aux teintes pastel et son usage des silhouettes, son style artistique possède un degré d’unicité qui rappelle celui de The Long Dark, mais avec une ambiance vibrante, plutôt que glauque et froide. Plusieurs scènes atteignent un niveau de qualité visuelle digne de peintures qu’on accrocherait volontiers à nos murs. Comme lorsque les rayons d’un soleil levant brillent à travers les arbres, offrant une fresque à couper le souffle.

Outre les décors, la trame sonore est remplie de tons apaisants qui se mélangent à merveille aux sons de la nature environnante. Ceux-ci sont aussi directionnels, ce qui ajoute des indices auditifs utiles lors de l’exploration, en plus d’ajouter à l’immersion, laquelle est renforcée par l’interface utilisateur épurée, qui ne nous tire pas hors du monde inutilement.

Sur sa feuille de route, FJRD Interactive indique qu’il reste encore beaucoup de fonctionnalités à venir. Mais d’emblée, Among Trees offre plusieurs heures de divertissement relaxant qui valent le détour.

Among Trees

★★★ 1/2

Développé et publié par FJRD Interactive. Offert en accès anticipé sur PC (Epic Games Store).