​Sur vos écrans: ressasser le passé et voir devant

Une scène de la série «For the Record»
Photo: CBC Gem Une scène de la série «For the Record»

Remixer l’école d’hier pour aujourd’hui

Les derniers mois nous ont rappelé la vétusté d’une large partie des immeubles dans lesquels nos enfants passent le plus clair de leur temps : les écoles. Ce documentaire, entamé avant l’annonce d’investissements massifs pour construire et agrandir des écoles par le gouvernement Legault en juin 2019, s’intéresse justement à la nécessité de repenser les écoles déjà existantes et souvent fatiguées pour répondre aux besoins des enfants d’aujourd’hui.

L’animatrice Kim Rusk a observé le quotidien d’une maison d’enseignement public « ordinaire », l’école primaire Saint-Paul à Beauharnois, et a lancé à son équipe d’enseignement et de direction le défi d’améliorer l’aménagement des locaux et de réformer leurs façons de faire pour les rendre plus près de ce qui est entre autres préconisé par le Lab-École, parrainé par le trio vedette Lavoie-Larrivée-Thibault, les moyens financiers en moins… Le film documente cette expérience excitante et motivante, autant pour les enseignantes que pour les élèves, qui s’avère également riche en enseignements sur les obstacles aux changements, même minimes, dans un contexte institutionnel très réglementé et alourdi par la bureaucratie, durant une année scolaire minée par la pandémie.

Photo: Canal Vie L’animatrice de «L'école de demain», Kim Rusk

Le film met bien en contexte les raisons de la désuétude du parc immobilier scolaire québécois, les innovations et améliorations qui devraient y être apportées pour favoriser le bien-être et la réussite des élèves et celles qui ont été mises en branle dans quelques écoles de la province. Il met également le doigt sur les contraintes réglementaires et financières qui minent les initiatives de réinvention des bâtiments existants, entre autres grâce à l’apport d’acteurs du milieu scolaire, et surtout de spécialistes qui œuvrent au sein du fameux Lab-École. L’avis de gens d’autres horizons qui s’intéressent aux mêmes enjeux aurait sans doute bonifié ce portrait un peu mitigé de l’école d’aujourd’hui, qui ne veut plus être celle d’hier.

 

L’école de demain
Canal vie, mercredi, 20 h. Rediffusion vendredi, 19 h et sur Crave.
 

Histoire spatiale

L’annus horribilis que nous venons de vivre donne à plusieurs le goût d’aller loin, loin… Cette série documentaire de la BBC, adaptée par l’équipe de Découverte, nous entraîne jusqu’à Pluton, grâce aux données et aux images époustouflantes recueillies dans les dernières années par les différentes missions spatiales et à des infographies dignes des meilleurs films de science-fiction, pour raconter la « fascinante » histoire de notre système solaire. Les cinq épisodes qui s’attardent à chacune de ses planètes constituent un voyage par procuration pas banal, salué par la critique au Royaume-Uni, qui rappelle que la Terre est magnifique, toute petite et bien fragile.

 

Découverte : la série Planète
Radio-Canada, dimanche, 18 h 30 et Explora, dimanche, 22 h et sur Tou.tv.
Photo: Radio-Canada

 

C’est dans les chansons

Le Tou.tv du ROC propose cette semaine un petit bijou de série courte, bouclée en une heure, top chrono. Sous ses allures d’anthologie, cette comédie aux accents romantiques, mais pas toujours, raconte l’éventuelle réconciliation d’un couple de trentenaires séparé depuis quelque temps à travers les récits interconnectés de personnages qui ne se connaissent pas tous. Elle a également la particularité heureuse d’intégrer de façon souvent judicieuse dans les intrigues des chansons d’horizons divers provenant du catalogue d’Universal Music. Les Beach Boys, The Weeknd, Bob Marley, Nina Simone viennent ainsi changer le cours de l’existence de cette toile humaine réaliste, touchante et souvent drôle.



For the Record
CBC Gem, dès le 11 décembre

Photo: CBC Gem Une scène de la série «For the Record»

À ne pas manquer

Des actrices s’amusent
 

Après avoir réalisé deux longs métrages pour le compte de Netflix, Steven Soderbergh rempile pour deux autres films, cette fois destinés à la plateforme HBO Max, dont certaines productions sont relayées par Crave au Canada. Il fait équipe à nouveau avec Meryl Streep (The Laundromat), à laquelle se joignent d’autres collègues d’expérience, Dianne Wiest et Candice Bergen, dans cette comédie dramatique aux dialogues en grande partie improvisés, qui relate le séjour d’une écrivaine en panne d’inspiration avec ses copines et son jeune neveu (Lucas Hedges) sur un navire de croisières.



Let Them All Talk
Crave, dès le 10 décembre