«La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé»: Xavier Dolan et Michel Marc Bouchard, prise 2

Quatre interprètes de la production théâtrale originale, Patrick Hivon, Magalie Lépine-Blondeau, Julie Le Breton et Éric Bruneau, seront aussi de l’adaptation.
Photo: Yves Renaud Quatre interprètes de la production théâtrale originale, Patrick Hivon, Magalie Lépine-Blondeau, Julie Le Breton et Éric Bruneau, seront aussi de l’adaptation.

Il y avait longtemps que Xavier Dolan désirait réaliser une série, modèle offrant des possibilités narratives différentes du cinéma. Eh bien ce sera sous peu chose faite. En effet, un accord de coproduction a été conclu entre le géant européen Canal+ et Québecor Contenu pour l’adaptation par le cinéaste de la pièce La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, de Michel Marc Bouchard. Le tournage des cinq épisodes débutera en mars « avec des moyens inédits, et sans compromis ». Il s’agira de la seconde incursion de Xavier Dolan chez le dramaturge après sa remarquable adaptation de la pièce Tom à la ferme, en 2013.

Créée en 2019 au Théâtre du Nouveau Monde, La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé conte le retour au bercail houleux d’une thanatologue célèbre venue embaumer sa mère. Après des années d’absence, les retrouvailles forcées font ressurgir du passé des souvenirs troubles où le personnage du titre joua jadis un rôle clé. « Quand j’ai vu la pièce, j’ai ressenti la même chose que lorsque j’ai vu Tom à la ferme : j’ai tout de suite su que ce serait mon prochain projet », confie le cinéaste lors d’un entretien virtuel.

« Je me suis dit ce soir-là : “Bon, OK, il faut que je me calme, que je mette de l’ordre dans mes idées et que je parle à Michel Marc.” J’étais très, très excité. Pendant [La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé], je m’imaginais diriger les comédiens et me voyais jouer avec eux : j’avais toutes les envies. Mais surtout, je percevais tout le potentiel de ce qui était évoqué par les personnages sans être montré ; tous ces souvenirs… »

Tout ce passé qui, en somme, « explique » le présent au fur et à mesure que sa teneur est dévoilée. D’instinct, Xavier Dolan vit là, hormis la promesse d’un projet « différent », le potentiel d’un riche espace de création. Confinée, brillamment dans le cadre de la pièce, au décor de la morgue locale, l’action pourrait ainsi s’ouvrir et se déployer en ces divers lieux mentionnés par les personnages. Abstraites, les réminiscences de ces derniers deviendraient concrètes : un riche terreau pour un travail non seulement d’adaptation, mais de création.

« J’avais envie de donner vie à ce passé, aux années 1990, poursuit Xavier Dolan. Je voulais plonger dans le cœur de la tragédie de cette famille qui a été séparée toutes ces années ; explorer d’où vient cette brisure-là, et d’où viennent ces blessures-là, que les personnages portent en eux. J’avais envie que le passé et le présent se côtoient. »

Au diapason

Outre la qualité intrinsèque de l’intrigue, Xavier Dolan dit avoir au surplus été séduit par la dimension « thriller psychologique aux accents presque d’horreur » de celle-ci, avec révélations et rebondissements propices à une structure en épisodes. De la musique aux oreilles de Michel Marc Bouchard, avec qui on a aussi discuté.

« Xavier m’a appelé dès le lendemain de la représentation et on a parlé une bonne heure et demie. Il avait été transporté par la pièce, par le texte et la manière dont Serge Denoncourt l’a mis en scène. D’emblée, il a parlé d’une série, et non d’un film. »

Or, justement, en amont, Michel Marc Bouchard avait précisé à son agent que pour une éventuelle adaptation de cette pièce, des propositions ayant très tôt afflué, une série serait préférable à un film.

« C’est un matériau dramatique qui se prêtait à une expansion, qui pouvait bénéficier d’un plus long souffle, note le dramaturge. J’avais donc cette condition, de même que celle de ne pas participer à l’écriture du scénario. Bon, je vais le dire : je vieillis et j’ai de nombreux projets devant moi, et l’idée de revenir sur mes traces me plaît plus ou moins. Et puis, avec Xavier, on a développé un langage commun pour avoir déjà collaboré. »

L’éternel retour

À ce propos, sur le fond, La nuit ou Laurier Gaudreault s’est réveillé affiche une forte parenté avec Tom à la ferme qui, à maints égards, reluquait aussi du côté du thriller psychologique. Ces deux pièces partagent pour le compte plusieurs thèmes. Lesquels thèmes, à l’évidence, ont interpellé le cinéaste.

« C’est certain qu’il y a des recoupements entre Laurier Gaudreault et Tom à la ferme, opine Xavier Dolan. Les deux intrigues sont basées sur le concept du “retour”. Retour dans le village, à la maison, et auprès des gens que le personnage a quittés. Michel Marc aime cette idée du retour chez soi, où le personnage revendique les choses qu’il a rejetées, et où les gens qui ont été “rejetés” formulent leurs propres récriminations. Ce sont des pièces où des gens brisés par les décisions des uns et des autres essaient de se réconcilier, souvent maladroitement… Jean-Luc Lagarce le faisait dans Juste la fin du monde, donc peut-être que je choisis ces pièces où un personnage revient chez lui et est en porte-à-faux avec cet univers laissé derrière, avec encore une fois tous ces malentendus qui viennent de notre incapacité à communiquer les uns avec les autres. »

Pour sa part, Michel Marc Bouchard se réjouit de cette seconde visite de Xavier Dolan dans son œuvre : « J’aime qu’il y ait cette continuité, cette fidélité dans la relation professionnelle et le rapport humain. »

Que quatre des principaux interprètes de la production originale soient de la série lui fait grand plaisir également : Julie Le Breton, Patrick Hivon, Magalie Lépine-Blondeau et Éric Bruneau, à qui se joindront Julianne Côté et Xavier Dolan.

Il n’empêche, et bien que tout cela soit conforme à son propre souhait, une part d’appréhension subsiste-t-elle dans l’esprit du dramaturge quant à la vision qu’offrira le cinéaste de sa pièce ? Pas le moins du monde, et pour cause ! « J’ai eu le privilège de lire son adaptation et j’ai été captivé. Ce que Xavier a fait est remarquable. C’est plus émouvant encore que la pièce. »

La série La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé sera offerte sur Club illico en 2022.

À voir en vidéo