Sur vos écrans: en mouvement!

Le réalisateur Michael Allcock souffre de chorophobie, la peur de danser...
CBC Gem Le réalisateur Michael Allcock souffre de chorophobie, la peur de danser...

Toujours voulu danser, mais…

Le réalisateur d’origine montréalaise Michael Allcock souffre de chorophobie, la peur de danser, même devant ses proches, depuis les balbutiements de l’adolescence. C’est un peu pour guérir de cette phobie un peu particulière qu’il a entrepris de faire un documentaire sur ce phénomène plutôt rare, sur ses origines possibles et sur les moyens de le transcender pour pouvoir enfin danser, peut-être sans être vu, avec un être cher. Allcock nous emmène au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Afrique, à la rencontre de chorophobes qui tentent de se soigner, ou du moins comprendre leur peur, de passionnés de danse qui ne pourraient se priver de ce plaisir quotidien, de scientifiques qui ont étudié les origines de ce phénomène et d’autres qui ont tenté de développer des solutions. Il en résulte un film voyageur et divertissant, qui allie à merveille les confidences sérieuses et les moments plus légers, souvent plutôt comiques, surtout lorsque le cinéaste se met en scène, de façon d’ailleurs pas toujours flatteuse. Une belle découverte qui vous fera taper du pied.

 

Fear of Dancing
CBC Gem, dès le 27 novembre, en version française à Canal D, le 3 décembre, 22 h
  

Avant de retrouver la maison

Après deux ans de fermeture pour des travaux majeurs de rénovation, le Biodôme de Montréal a rouvert ses portes au public à la fin août, pour refermer un petit mois après, COVID oblige. En attendant que l’on puisse à nouveau visiter cet endroit unique, on a droit à une sympathique série documentaire animée par la tout aussi sympathique Chantal Lamarre qui relate comment s’est passé le retour au bercail fraîchement rénové de plusieurs pensionnaires de l’endroit et l’adaptation de petits nouveaux, originaires d’établissements zoologiques d’ailleurs dans le monde ou au pays. La dizaine d’épisodes, au ton chaleureux, didactique mais pas trop, qui rappellent de nombreux magazines animaliers s’adressant au jeune public, permettent de découvrir de près plusieurs de ces bêtes qu’on ne pourra admirer que d’un peu plus loin dans leur nouvel habitat. Ça se dévore des yeux avec grand plaisir, surtout en compagnie de petits curieux.



Remue-ménage au Biodôme
Tou.tv, dès le 24 novembre
Photo: Tou.tv

Chantal Lamarre anime la série documentaire «Remue-ménage au Biodôme».


 

Les bas d’une hôtesse de l’air

L’Action de grâces de nos voisins du Sud est habituellement l’occasion de festins télévisuels de choix, parmi une multitude de productions plus ou moins intéressantes, ayant souvent pour thème le joyeux temps des Fêtes à venir. Cette année, la récolte est plus que mince en matière de morceaux de choix en cette semaine de Thanksgiving. Il y a quelques films qui devaient d’abord être lancés en salle… et cette série, qui devait d’abord être lancée en même temps la plateforme américaine HBO Max en mai dernier. Cette adaptation en huit épisodes d’un roman éponyme à succès publié en 2018 raconte les tribulations d’une agente de bord américaine trentenaire (Kaley Cuoco), portée sur les fêtes très alcoolisées et pas trop à cheval sur les principes éthiques qui devraient guider sa conduite professionnelle, qui se réveille un lendemain de cuite dans une chambre d’hôtel luxueuse de Bangkok, à côté du cadavre ensanglanté d’un charmant passager du vol sur lequel elle travaillait la veille. L’a-t-elle tuée ? C’est le mystère que laissent flotter les premiers épisodes de ce thriller efficace mais pas très original, heureusement porté par une distribution solide (Sosia Mamet, Rosie Perez, Michiel Huisman) qui vient appuyer une vedette qui s’en tire relativement bien, malgré un registre plutôt limité. Les trois premiers épisodes sont mis en ligne jeudi, les autres suivront en paire les jeudis suivants.

 

The Flight Attendant
Crave, dès le 26 novembre
Photo: Hbo Max

Le visionnement de la semaine

On vous a dit à plusieurs reprises dans ces pages tout le bien que l’on pensait de la minisérie irlandaise Normal People, une adaptation magnifiquement mise en image, en mots et en silences du récit d’apprentissage de la vie et les choses de l’amour imaginé par l’autrice Sally Rooney, portée par la performance exceptionnelle de ses deux vedettes, Paul Mescal et Daisy Edgar-Jones. Il fallait avoir l’oreille aiguisée pour tout comprendre des dialogues de la version originale. Voilà qu’on peut la découvrir ou la revoir en version française, sans se fatiguer…

 

Normal People : des gens normaux
Tou.tv Extra, dès le 26 novembre  

À ne pas manquer

Un premier phare dans la nuit
 

Rien de mieux pour combattre la noirceur d’un novembre pandémique qu’un soir d’été encapsulé. C’est ce que Télé-Québec propose avec le concert intimiste Rallumer les étoiles à Lac-Mégantic, qui rassemble les voix de Charlotte Cardin, Safia Nolin, Clay and Friends et Pomme enveloppées par le quatuor à cordes Lunes. Tourné en extérieur, le bel événement capté en août dernier pendant les Perséides s’étire en beauté et en harmonie sur 90 minutes tendres et douces. Une très jolie façon pour le diffuseur de lancer son passeport culturel dématérialisé.



Rallumer les étoiles à Lac-Mégantic
Télé-Québec, le vendredi 27 novembre, 21 h 30