«Noughts + Crosses»: les Roméo et Juliette des temps alternatifs

L’histoire suit les amours contrariées de Callum et Sephy.
Photo: CBC Gem L’histoire suit les amours contrariées de Callum et Sephy.

Adaptée de l’œuvre de Malorie Blackman, Noughts + Crosses nous plonge dans un monde dystopique semblable au nôtre si ce n’est dans son rapport de force, alors que les Noirs, les Crosses du titre, dominent les Blancs, les Noughts, dans une Europe colonisée par un Empire africain ultrapuissant. Écrite pour les adolescents, la tétralogie de la Britannique (connue ici sous le titre d’Entre chiens et loups) a vu sa transposition télévisuelle adaptée à un public adulte par la BBC One, qui a su tirer parti de sa charge symbolique à un moment charnière.

L’histoire suit les amours contrariées de Callum et Sephy. Le couple, lui Nought, elle Crosse, est plus vieux que dans les romans, Callum et Sephy débutant leur vie d’adultes dans une colonie déchirée. Dans la peau de ces Roméo et Juliette des temps alternatifs, Jack Rowan (Bonnie dans Peaky Blinders) et Masali Baduza sont touchants de vulnérabilité et d’ingénuité. Autour d’eux, une faune souvent inquiète, parfois menaçante, s’agite en leur opposant toutes sortes de violences, tour à tour politique, sociale ou économique, certaines insidieuses, d’autres ouvertes, voire décomplexées.

Tant au scénario qu’à la caméra, la série en six épisodes réalisée par Koby Adom (Haircut, Top Boy) et Julian Holmes (Impulse) n’est pas exempte de maladresses, tombant tantôt dans le manichéisme primaire, tantôt dans la guimauve adolescente. Elle n’en apporte pas moins un regard empreint d’humanité sur nos travers les plus détestables en déconstruisant la mécanique de la haine, aussi patente et délétère dans cette Albion inventée que de ce côté-ci de la réalité.

Noughts + Crosses

CBC Gem, dès le vendredi 27 novembre