«Among Us»: traître à bord

Écarter l’Imposteur termine la partie.
Photo: Innersloth Écarter l’Imposteur termine la partie.

Il y a un traître parmi nous. Aura-t-il raison du groupe ? Ou arriverons-nous à le débusquer avant qu’il arrive à causer notre perte ? Nouvelle sensation virale, le jeu pour quatre à dix joueurs Among Us, du petit studio indépendant Innersloth, nous fait douter de nos plus chères amitiés. Et c’est pour le mieux.

On y prend la place d’un membre d’équipage à bord d’un vaisseau spatial ou d’une station d’exploration sur une planète éloignée. À notre insu, un des joueurs a été infesté par un vilain parasite. Le but du jeu : le débusquer avant qu’il nous trucide tous.

En tant que membre d’équipage, on se surprendra donc à regarder constamment par-dessus notre épaule alors qu’on s’acquittera de tâches profondément bêtes, comme entrer un code sur un panneau (il est inscrit sur un Post-it à côté du clavier) ou brancher un fil rouge à un autre fil rouge.

Ces minijeux, qui nous rappellent les singuliers WarioWare de Nintendo, servent surtout à nous occuper alors que l’Imposteur se promène dans les conduites d’aération, sabote les systèmes de notre habitat ou arrache la tête d’un de nos coéquipiers.

Lorsqu’un corps est découvert, on convoque une rencontre. Chacun est appelé à exposer sa paranoïa au grand jour (Untel me suivait de façon étrange dans la cafétéria ! Unetelle se promenait près des moteurs !) avant de procéder à l’élimination d’un des joueurs par vote.

Écarter l’Imposteur termine la partie. L’Imposteur gagne lorsqu’il arrive à éliminer tous les autres joueurs, soit en leur faisant la peau, soit en étant bon menteur. Pensez à une version hautement simplifiée du populaire Les loups-garous de Thiercelieux, sans sorcière ou petite fille.

Among Us n’a rien de prétentieux. En deux dimensions et vu d’en haut, avec des personnages et des environnements grossièrement dessinés, il s’agit d’une véritable bouffée d’air frais à la veille du lancement d’une nouvelle génération de consoles qui nous promet la lune en matière d’immersion. Multiplateforme, gratuit sur appareils mobiles, seulement quelques dollars sur PC, il nous rappelle que même avec les moyens du bord, on peut parfois être emporté entièrement par notre imaginaire, par les fous rires et la folie.

De quoi pimenter une saison des Fêtes qui arrive à grands pas et où l’on ne pourra peut-être pas être en famille, pandémie oblige ? Pourquoi pas.

Among Us

★★★ 1/2

Conçu et édité par Innersloth. Offert pour iOS (App Store), Android (Google Play) et Windows 10 (Steam et Itch.io).