Noovo, c’est nous chez nous

Les candidats d’OD devront se priver de voyages à l’étranger et espérer trouver l’amour dans «Occupation double chez nous» en compagnie de l’animateur Jay Du Temple.
Photo: Bell Média Les candidats d’OD devront se priver de voyages à l’étranger et espérer trouver l’amour dans «Occupation double chez nous» en compagnie de l’animateur Jay Du Temple.

Se réinventer. Sans doute le verbe le plus utilisé depuis le début de la pandémie. Se réinventer, c’est un peu le mot d’ordre que semble s’être donné Bell Média en faisant l’acquisition, en mai dernier, de sa première chaîne francophone généraliste — au grand dam de Québecor qui craint que la firme n’écrase la compétition.

Dites adieu à V et bonjour à Noovo, car depuis lundi, l’ex-mouton noir de la télé a adopté officiellement le nom de la plateforme numérique créée en 2016 et très populaire chez les 18-34 ans. Pourquoi donc changer d’appellation après 11 ans ?

« On sait aujourd’hui que les habitudes de consommation vont varier selon les gens, les âges, mais aussi selon les heures de la journée, alors l’idée de regrouper sous un même nom notre offre de contenus permet au public de choisir sa plateforme », affirme Suzane Landry, vice-présidente, Développement de contenu et programmation de langue française, chez Bell Média.

« Il y avait un avantage à partir d’une marque qui existe plutôt que d’en créer une. C’était aussi naturel de la faire croître auprès d’une clientèle adulte élargie, tous genres, tous âges, en amenant le volet de la télé généraliste. Il y avait donc une super belle occasion de faire accroître sa notoriété, mais aussi de lui donner une personnalité » croit Stéphane Boulay, Directeur principal Marketing consommateur et services créatifs chez Bell Média.

Le V nouveau

Autrefois connue sous les appellations Quatre-Saisons, puis TQS, V avait besoin non seulement d’un relooking, mais aussi de revoir sa mission et sa programmation. Et sans doute de faire oublier les scandales de son ancien animateur vedette. Au moment de la transaction avec Astral, la chaîne, acquise pour 30 millions de dollars, accusait des pertes de 10 millions en 2018-2019.

« Quand on a acquis la chaîne, V avait certaines difficultés financières connues, mais en trois mois, on a réussi à amener la chaîne à un autre niveau. Les équipes de contenu de Bell Média ont fait preuve d’une grande agilité et d’une grande rapidité d’exécution pour arriver avec une nouvelle programmation pour l’automne qui va se bonifier en 2021 », explique Suzane Landry.

Dans cette programmation revue et corrigée, où l’on retrouve des valeurs sûres telles que La semaine des 4 Julie et Le bonheur est dans le pré, respectivement animées par Julie Snyder et Katherine Levac, Mme Landry annonce une augmentation considérable des productions locales, dont Pour toujours, plus un jour avec Pier-Luc Funk et Catherine Brunet (disponible sur Crave), et une place plus importante faite à la fiction, dont Transplant (aussi disponible sur Crave), où Laurence Leboeuf se double elle-même. Qui dit mieux ? Il n’y aura plus de reprises dans la grille horaire et on promet un bulletin de nouvelles quotidien au printemps. Pandémie oblige, la programmation ne s’est pas faite sans difficulté.

Photo: Bell Média Dominic Paquet et Philippe Bond animeront «Ce soir on char», festival d’humour capté au ciné-parc Saint-Eustache.

« Comme on le sait, à cause de la COVID, les tournages ont été arrêtés. Il a donc fallu penser à différents types de scénario. Il y a des concepts qu’on a ajustés en fonction des nouvelles règles de distanciation et d’autres qui ont dû être reportés, comme la fiction Contre-offre, qu’on a commencé à tourner il y a deux semaines. Il y a aussi des concepts qu’on a mis en avant justement en pensant aux façons de tourner en temps de COVID », explique Suzane Landry.

Ainsi, les candidats d’OD devront se priver de voyages à l’étranger et espérer trouver l’amour dans Occupation double chez nous en compagnie de Jay Du Temple. Pour leur part, Philippe Bond et Dominic Paquet animeront Ce soir on char, festival d’humour capté au ciné-parc Saint-Eustache.

Tout nouveau, tout nous

En adoptant l’appellation Noovo, Bell Média a rajeuni l’image de la chaîne, mais a-t-on voulu rajeunir le public cible ? « On ne se positionne pas du tout comme une chaîne jeunesse, soutient Stéphane Boulay. C’est vraiment pour tous les âges et tous les genres, mais comme on est très, très actuels et modernes, les gens s’y reconnaissent. Il y avait un élément naturel dans ce nom, un aspect nouveauté rassembleur. La programmation reflète la promesse de marque. »

« Ce qui nous charme dans le nom Noovo, c’est justement le côté nouveau, renchérit Suzane Landry. Notre ligne, c’est de dire que « Noovo, c’est nous ». On veut se rapprocher des gens, les divertir avec une saveur bien de chez nous. »

Le coup d’envoi de la nouvelle programmation de Noovo se fera le 7 septembre avec La fête de la rentrée, enregistrée au Centre Bell, à laquelle prendront part une trentaine d’artistes et de têtes d’affiche de Noovo parmi lesquelles on compte les Cowboys Fringants, mais aussi Half Moon Run, Marie-Mai, Fouki, Charlotte Cardin, Les Louanges, Alicia Moffet et Loud.

« La fête de la rentrée est vraiment aux couleurs de la chaîne, que l’on veut rassembleuse et complice », conclut Suzane Landry.

La fête de la rentrée

Noovo, le lundi 7 septembre, 20 h