«L'amour»: un silence pesant

Photo: Filmoption International

Avec L’amour, c’est de belle manière que Marc Bisaillon conclut sa trilogie sur le silence coupable, amorcée il y a 11 ans avec La lâcheté, suivi de La vérité. Dans un va-et-vient temporel savamment agencé, il décrit les tourments du jeune Alex, tiraillé entre une mère protectrice et un père absent fasciné par les armes à feu. Ses blessures et ses démons accentueront sa détresse, mais le cinéaste n’en fait pas qu’un bourreau obsédé de loi et d’ordre. Si on note quelques maladresses au film, celles-ci sont largement compensées par des interprètes habités, d’abord Pierre-Luc Lafontaine en jeune adulte mal dans sa peau et Fanny Mallette, fort émouvante en mère éplorée.

L’amour

ICI Télé, le vendredi 7 août, 23 h 05