«Léonard de Vinci, l’homme en mouvement»: un génie du regard

Scène tirée du documentaire «Léonard de Vinci, l’homme en mouvement»
Photo: ICI Radio-Canada Scène tirée du documentaire «Léonard de Vinci, l’homme en mouvement»

Il n’y a pas une partie de l’anatomie humaine que Leonard de Vinci n’a pas dessinée à la perfection. Les boucles de cheveux, semble-t-il, le fascinaient, les mèches de ses toiles affichant d’ailleurs des mouvements d’une précision admirable que l’on retrouve traduits à l’identique dans le flux de ses eaux vives. Le mot-clé, ici, réside dans le mouvement, ce socle formidable d’un art libre et entier, qui est, écrira-t-il, tout à la fois « à l’origine de tout » et « principe de tout ».

Retracées dans ses fameux codex, ces réflexions fondatrices servent de fil conducteur à Nathalie Plicot et Eve Ramboz pour mieux raconter cet artiste d’exception. À travers ses innombrables pages noircies de textes et de dessins d’une extrême précision, on découvre un homme qui n’est pas le fruit d’une éducation classique, mais de l’observation du monde et de sa quête inassouvie pour en percer les mystères. Cela se fait au gré d’animations délicates qui mettent en mouvement ses trésors de papier.

La peinture n’est pas en reste, offrant, en quelque sorte, un panorama sensible des barrières abattues par le grand maître derrière le sourire énigmatique de La Joconde. Une poignée de spécialistes éclairent le tout, rappelant à quel point, chez celui qui a dessiné L’homme de Vitruve, science et art se sont confondus pour lui permettre de saisir la beauté du monde sensible. Hommage à son héritage protéiforme, ce documentaire, présenté plus tôt cette année en sélection officielle au FIFA, rappelle surtout que le peintre et inventeur a non seulement changé l’art, mais notre manière de regarder le monde.

Léonard de Vinci, l’homme en mouvement

ICI RDI, le jeudi 30 juillet, 20 h