​Sur vos écrans: la pandémie en filigrane

Le reporter d’«ABC News» Bob Woodruff et son fils Mack dans «Rogue Trip»
Photo: Disney Enterprises, inc. Le reporter d’«ABC News» Bob Woodruff et son fils Mack dans «Rogue Trip»

« On a gagné »

À la Place des Arts le 20 juin dernier, sans public en personne, avec public derrière des écrans, Louis Morissette s’est entretenu pendant une heure avec celui qu’il présente comme son ami : Laurent Duvernay-Tardif. Dans une ambiance détendue, les deux hommes chaussés de baskets blanches ont jasé de football, de médecine, d’entraide et de pandémie. Voici la rediffusion de cette discussion qui s’est faite de façon relaxe et dans la bonne humeur, l’animateur jouant notamment à l’avocat du diable pour demander si le doc sportif inspirait réellement les jeunes avec ses exploits… ou s’il ne leur créait pas des complexes. L’échange est ponctué de questions de fans-spectateurs (ainsi que de l’humoriste Phil Roy) et s’ouvre sur des extraits de LDT. Toujours plus loin, reportage réalisé l’an dernier par François Méthé et produit par KOTV, la boîte de Louis Morissette, auquel se sont ajoutées des images du Super Bowl LIV, et du champion québécois extatique répétant : « On a gagné, on a gagné, on a gagné, on a gagné ! » C’était il y a cinq mois. Dixit le principal intéressé : « Une éternité ».


60 minutes avec Laurent Duvernay-Tardif
Tou.tv Extra, dès le 17 juillet
Photo: Tou.tv Extra Laurent Duvernay-Tardif

 

Voyage, voyage

Créée par National Geographic, cette série propose d’explorer des endroits que les touristes, eux, n’explorent pas. Ou trop peu. Le reporter d’ABC News Bob Woodruff et son fils vingtenaire Mack se donnent ainsi pour mission de partir à la découverte de « nations, de territoires et de régions souvent mal compris et fréquemment négligés » — ou du moins, qu’eux deux estiment l’être. Au cours de leur périple qui, prédiction, aura une suite, ils s’arrêtent tour à tour en Colombie, en Papouasie–Nouvelle-Guinée, en Éthiopie, au Pakistan, au Liban et en Ukraine.

Souhaitant y fuir les sites clés prisés par les influenceurs, Bob, ancien correspondant de guerre qui a été blessé sur le terrain, convie son garçon et le spectateur à « voir le monde autrement ». Ce faisant, il nage avec les tortues, joue au foot avec les enfants du coin et goûte à la cuisine locale dans une production qui semble vouloir émuler le merveilleux — et inimitable — succès que fut le sensible Parts Unknown, du regretté Anthony Bourdain.


Rogue Trip
Disney+, dès le 24 juillet
 

Deux fois le NDT

En mars dernier, Danse Danse devait présenter une soirée à la Place des Arts avec le Nederland Dans Theater composée de trois œuvres, dont l’une signée par la célébrée chorégraphe associée Crystal Pite. Mais, comme c’était en mars… on connaît la suite. Même si rien ne remplacera jamais l’expérience « en vrai », les spectateurs pourront se reprendre, du moins en partie, avec deux programmes diffusés sur Mezzo et consacrés à la légendaire compagnie. Le premier sera notamment composé de Stop-Motion, pièce pour huit danseurs créée en 2014 et chorégraphiée par Sol Leòn et Paul Lightfoot. Le second, enregistré le 1er juin 2018 au Lucent Theater de La Haye, réunira notamment Mutual Comfort d’Edward Clug et Midnight Raga de Marco Goecke.


Une soirée avec le Nederland
Dans Theater 1 et 2

Mezzo Live TV, le 19 juillet dès 17 h ; le 20 juillet dès 21 h ; le 21 juillet dès 11 h 15 et le 22 juillet dès 3 h 05
Photo: Mezzo «Stop-Motion», pièce pour huit danseurs créée en 2014

 

Le visionnement de la semaine

La série brésilienne Boca a Boca — ou, dans sa traduction française, D’une bouche à l’autre — porte un titre pour le moins évocateur. Elle touche aussi à un sujet qui nous semblera à tous très (trop ?) familier. À savoir : une infection mystérieuse causée par un baiser dans une fête commence à se propager parmi les jeunes d’une petite ville. Lynchage des malades sur les réseaux sociaux, isolement obligé, panique généralisée… Si Contagion a fracassé les cotes d’écoute en début d’année et des événements que l’on sait, peu de gens se plongent aujourd’hui avec délice dans le film de Steven Soderbergh. Le même sort attend-il cette production en six épisodes ? La prémisse annonce pourtant une ambiance sombre, des images artistiques et des revirements qui risquent de plaire aux ados.

Boca a Boca
Netflix, dès le 17 juillet