Finir en beauté

Le bal s’annonce festif et riche en émotions, avec Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk.
Photo: Pamplemousse média / Attraction Images Le bal s’annonce festif et riche en émotions, avec Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk.

Bien avant que le premier ministre François Legault annonce que les écoles secondaires resteraient fermées jusqu’au 1er septembre, l’équipe de MAMMOUTH songeait déjà à organiser un événement spécial pour les finissants du secondaire à travers le Québec sur Instagram.

« Depuis trois ans, à la Soirée MAMMOUTH, les jeunes parlent des choses qui les ont inspirés, tapent dans le dos d’adultes ou d’autres jeunes qu’ils ont trouvés inspirants, marquent les bons coups de l’année. Alors, on s’est demandé ce qu’on pouvait faire pour les ados, qui ont été un peu oubliés dans cette crise-là », explique Vincent Bolduc, l’un des trois producteurs au contenu avec Jocelyn Lebeau et Hélène Girard.

Tandis que les jeunes Américains ont eu droit à Dear Class of 2020, cérémonie virtuelle de près de quatre heures diffusée sur YouTube le 7 juin, la célébration que l’on promet « colossale et XXL » se déclinera le vendredi 19 juin en trois temps. Mathieu Dufour, alias Matt Duff, animera en direct sur Instagram l’Avant- bal MAMMOUTH, où il pourra à tout moment s’inviter dans les conversations de groupe.

Ensuite, Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk prennent le relais aux commandes du Bal MAMMOUTH, diffusé à Télé-Québec et sur le Web. « C’est un événement spécial où l’on tourne les caméras vers les jeunes, mais cette fois, ce sont les communautés sportive, scientifique, scolaire et artistique qui leur décernent un coup de chapeau. »

« On ne s’est pas donné de modèles de ce qu’on voulait faire. On a juste foncé dans le tas. C’est quoi, les réflexes et les classiques du bal ? C’est le slow de fin de soirée, le monde qui revient sur ses cinq années de secondaire, le moment de se réconcilier avec son ennemi, de se demander ce qu’on fera comme études, à l’âge adulte, de roaster les profs et de s’amuser à leurs dépens. Bref, c’est un peu tout ça qu’on a essayé de transformer en émission de télé », dévoile Vincent Bolduc en prenant bien soin de ne pas révéler les nombreuses surprises qui attendent les finissants.

Le bal, qui s’annonce festif et riche en émotions, étant pré-enregistré, les animateurs et les invités, parmi lesquels Bleu Jeans Bleu, Roxane Bruneau, Sarahmée, KNLO, Khate Lessard, Fouki, Jay Du Temple, Marie-Mai, Rosalie Vaillancourt, Charlotte Cardin et Phil Roy, pourront également interagir avec les jeunes. Tradition oblige, les festivités se poursuivent à l’Après-bal MAMMOUTH sur Instagram.

Les jeunes qui auront encore envie de fêter pourront se joindre le lendemain à Julien Lacroix et Maripier Morin, qui animeront sur leurs réseaux sociaux respectifs un après-bal se voulant la version trash de MAMMOUTH. L’événement servira aussi à recueillir des fonds pour la Fondation des étoiles.

Entrer dans l’histoire

Si la fin du secondaire a été marquée par la pandémie, l’équipe de MAMMOUTH ne souhaitait pas que les finissants ne retiennent que les trois derniers mois de leur parcours scolaire, qu’ils ne portent que les stigmates de la COVID-19, risquant ainsi de balayer cinq ans de leur propre histoire. Avec la complicité du réalisateur Patrice Ouimet, qui a travaillé sur Les suppléants à Télé-Québec, MAMMOUTH est allé recueillir leurs témoignages. Dans certains cas, ce sont les jeunes eux-mêmes qui ont tourné leurs propres témoignages.

« Ces jeunes-là sont lumineux et tellement touchants qu’on pourrait faire une heure juste avec eux. Ils ont tellement de choses à dire, ça ferait un documentaire extraordinaire. Ils quittent le secondaire à une époque sans précédent à l’échelle mondiale. Malgré la pandémie, la crise sociale, la crise environnementale, les jeunes sont pleins d’espoir. Oui, ils ont des inquiétudes face à l’avenir, mais ils constatent que le monde est en train de changer, de se conscientiser. Ils n’oublieront jamais cette année-là », croit Vincent Bolduc.

Produit par Pamplemousse (France Beaudoin), écrit par Alex Veilleux, Judith Lussier, Louis Courchesne, Simon Laroche et Emma Toussaint-Léveillé, sans oublier le grain de sel de Sarah-Jeanne Labrosse et de Pier-Luc Funk, le Bal MAMMOUTH n’aura eu droit qu’à trois semaines de préparation — contrairement aux trois mois que l’équipe consacre à la Soirée MAMMOUTH de fin d’année. Vincent Bolduc assure toutefois que le produit final n’aura pas à rougir de la comparaison : « On n’en peut plus de l’esthétique Zoom ! On tourne avec des caméras de qualité. On veut voir le soleil et être à l’image de ce qu’on l’on vit après des mois de confinement. »

 

MAMMOUTH / L’après-bal de Julien et Maripier // Dear Class of 2020

Trois volets, sur Instagram et Télé-Québec, 19 juin, heures variées /Facebook, Instagram, Youtube et Twitch, 20 juin, 21 h // Youtube