Les flâneurs

Photo: Le Devoir
Manon Dumais

La vengeance d’une femme
Épatante dans Gentleman Jack, où elle incarnait Anne Lister, première lesbienne moderne, Suranne Jones brille dans Docteur Foster, série de la chaîne BBC découverte par hasard à ICI Télé au gré d’un horaire chamboulé. Médecin ayant tout pour être heureuse, Gemma Foster perd les pédales le jour où elle apprend que son mari la trompe avec une jeune femme. Tout ce qu’elle imaginera pour punir le fautif et retrouver sa dignité vous laissera pantois. Bonne nouvelle : on peut rattraper les deux saisons sur Netflix !


Ralph Elawani

Tënk, pépite locale

En attendant son quotidien « Bonjour tout le monde ! », le « tout le monde » en question doit bien s’occuper. Outre la sortie de l’acteur Kyle MacLachlan, qui a repris la cravate pour présenter un épisode de Twin Peaks cette semaine, l’autre bonne nouvelle à célébrer depuis son divan est sans doute la rayonnante programmation de la plateforme Tënk, diffuseur de documentaires qui, contrairement à ceux produits par Netflix, ne donnent pas l’impression d’être fabriqués par un algorithme. Suggestion : programme double Altiplano, de Malena Szlam et Bird on a Wire, de Tony Palmer.

 


Odile Tremblay

​Baladothérapie
Alors que les pièces de théâtre sont orphelines de salles, les voici qui renaissent en ligne chaque vendredi à 22 h à travers des fragments d’œuvres, musiques, archives et entrevues dans le balado Signal Nocturne. Les pièces annulées font écho aux voix retrouvées d’hier, et le théâtre montre qu’il ne se laisse pas tasser par un virus. Quant au Festival de la poésie de Montréal, à travers le balado #PoétisezChezVous, il propose, en avril et en mai, des poèmes contemporains francophones sur la page Facebook du Festival, regroupés par thèmes sous les voix de Dany Boudreault, d’Anne-Marie Cadieux, de Didier Lucien et d’autres comédiens en verve lyrique.


Philippe Papineau

Des feux à éteindre
​Le duo Rouge Pompier, Jessy Fuchs (voix, guitare) et Alexandre Portelance (batterie), est régulier comme un métronome : il lance un album tous les quatre ans, et leur titre respectif est inspiré d’une personnalité. Après Kevin Bacon (2012) et Chevy Chase (2016), voilà le groupe rock-grunge qui revient avec Neve Campbell. Si le groupe a su déconner à souhait par le passé, l’approche musicale est ici plus lourde, sérieuse, voire emo, à l’image de la pochette montrant un ours polaire s’accrochant à sa banquise. De par les thèmes un peu déprimants, le disque est de son temps, même si musicalement Rouge Pompier la joue très classique, hors des modes.