Dans l’ombre de l’Histoire

À travers le regard de la femme de Winston Churchill, Clementine, Guillaume Perez et Christian Huleu racontent un autre passé.
Photo: Planète+ À travers le regard de la femme de Winston Churchill, Clementine, Guillaume Perez et Christian Huleu racontent un autre passé.

De leur poigne discrète, tantôt aimante, tantôt intéressée, ils ont contribué à changer le monde en agissant directement sur les puissants qui nous gouvernent. Dans la série documentaire À droite sur la photo, Guillaume Perez et Christian Huleu revisitent l’Histoire par ses coulisses en s’accrochant à six de ces acteurs de l’ombre. Sortis de leur anonymat, ceux-ci racontent une autre Histoire qui, sans être différente de la première, n’en tord pas moins quelques perspectives grâce à leur regard oblique.

Cette approche a quelque chose d’exaltant, un brin coupable, un rien voyeur, sentiment que le spectateur partage aisément grâce à une réalisation complice. Émaillée des propos d’historiens et de journalistes chevronnés, la narration est dynamique, allant jusqu’à prêter à l’occasion la voix à cet inconnu à droite sur la photo. La série commence en lion avec Max Jacobson, alias « Mister Done ». Celui qu’on surnommera aussi le « Dr. Feelgood » fera la pluie et le beau temps à la Maison-Blanche grâce à ses injections à base d’amphétamines dont s’entichera un président Kennedy grevé par la maladie. Son regard sur cette époque apporte une couleur moins exploitée.

Même phénomène avec le second épisode, qui s’attache à l’entourage d’un autre lion, vainqueur de deux guerres mondiales, le tout-puissant Winston Churchill. À travers le regard de sa femme Clementine, Perez et Huleu racontent un autre passé, avec ses plis et ses ornières, mais également d’autres lumières. Un rendez-vous aussi distrayant qu’éclairant, que complètent des épisodes consacrés à Martin Luther King, sœur Emmanuelle, Jean-Paul II et le shah d’Iran.

À droite sur la photo

Planète+, jeudi, 20 h