Des pavés géants lancés dans la mare des jeux vidéo

«Journey to the Savage Planet» du concepteur québécois Typhoon Studios.
Photo: Timberline «Journey to the Savage Planet» du concepteur québécois Typhoon Studios.

Le printemps n’est habituellement pas la période la plus active en sorties dans le monde du jeu vidéo. Les grands studios profitent plutôt d’octobre et de novembre pour libérer leurs navires amiraux, espérant qu’ils se retrouveront sous le sapin en décembre. Reste que la saison qui nous attend sera curieusement bien remplie : plusieurs plus petits joueurs, dont un québécois, profiteront de la saison morte pour lancer quelques très gros pavés dans la mare ludique. Croisons les doigts pour qu’ils fassent des vagues.

Cuvée québécoise

C’est le jeu d’expédition Journey to the Savage Planet de la toute nouvelle maison montréalaise Typhoon Studios qui ouvrira le bal ce 28 janvier. Dévoilé l’année dernière en fanfare aux Game Awards, le jeu s’annonce comme une réponse teintée d’humour noir au No Man’s Sky d’Hello Games publié en 2016.

On y prend la place d’un employé d’une firme d’exploration spatiale laissé à lui-même sur une planète inconnue. Édité par 505 Games, il sera disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC en exclusivité sur la plateforme d’Epic Games.

Aider son prochain

Après huit ans d’attente depuis le dernier opus, Nintendo nous livrera enfin son jeu de simulation Animal Crossing : New Horizons ce 20 mars. Cette fois sur une île pas si déserte que ça, on pourra de nouveau contribuer à bâtir une petite communauté paisible ; pêcher, s’occuper du jardin, aider nos voisins… et payer nos dettes. Le tout entouré d’animaux surréels et adorables. Ce ne sera offert que sur Nintendo Switch.

Besoin d’un peu moins de tranquillité ? Watch Dogs : Legion, du studio d’Ubisoft à Toronto, sortira lui aussi en mars. Dans le troisième volet de la série d’anticipation, on mènera une guérilla contre une GAFAM qui a pris le contrôle total de Londres.

On devra recruter nos révolutionnaires parmi le melting pot anglais : joueur de rugby, policier désabusé, grand-mère pirate informatique… Chacun apportera son propre style de jeu. Legion sera offert sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.

Les grands attendus

Enfin viendront nos deux plus grosses productions. Le 16 avril arrivera le déjà très attendu jeu de rôle de CD Projekt Red, Cyberpunk 2077. Le studio polonais qui nous a donné la série fantastique The Witcher revient cette fois avec une autre dystopie de science-fiction dans laquelle on prendra la place d’un mercenaire amélioré cybernétiquement à la recherche d’un implant qui octroie l’immortalité à celui qui le porte. Point bonus : on y verra Keanu Reeves. Offert pour Xbox One, PlayStation 4 et PC.

Pour sa part, le studio américain Naughty Dog nous présentera ce 29 mai la deuxième partie de son jeu de zombies à très gros budget The Last of Us. Quatre ans plus tard, on devra survivre (encore une fois) à la fin du monde avec les protagonistes du premier chapitre, Joel et Ellie. On s’en doute, les humains y seront plus dangereux que les morts-vivants. The Last of Us: Part II sera offert sur PlayStation 4 uniquement.

L’indépendant qui nous démange

Attendu d’ici l’été, le jeu de survie The Red Lantern, du studio indépendant Timberline Studio, nous permettra de refaire notre vie en Alaska comme dresseuse de chiens de traîneaux. On imagine que tout ne se déroulera pas comme prévu. Magnifiquement illustré et mettant en avant une jouabilité itérative, le jeu sera offert pour Xbox One, PC et Nintendo Switch.

Celui remis à plus tard

D’abord prévu pour le 25 février, le jeu d’action Gods Monsters, conçu chez Ubisoft à Québec, a été reporté sine die. Avec une superproduction monopolisant près de 300 personnes à Québec et 300 autres dans le monde, l’équipe qui a donné Assassin’s Creed : Odyssey nous enverra en pleine mythologie grecque avec pour mission d’en sauver les déités… rien de moins. Le jeu sera offert sur PlayStation 4, Xbox One, PC et Nintendo Switch.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.