Sur vos écrans: sur scène, à la télé

Scène de «Bébés» sur Tou.tv
Photo: Radio-Canada Scène de «Bébés» sur Tou.tv

Télé-théâtre

 

Radio-Canada ne produit plus de télé-théâtre depuis belle lurette, au grand désarroi de certains qui ont connu l’âge d’or de ce type de production. Si le théâtre ne va plus à la télé, le chemin inverse est toujours possible. C’est ce qui se produit pour deux productions québécoises récentes : une « curiosité » et un « nouveau classique ». La pièce Bébés, jouée avec de véritables poupons (et leurs parents acteurs) sur la scène du Nouveau Théâtre expérimental au printemps dernier, poursuivait l’étude de la notion de présence au théâtre entreprise avec le spectacle Animaux. La présence plus « forte » sur scène des enfants est on ne peut plus manifeste dans la captation télé de cette pièce grouillante de vie…

Dans un tout autre registre, l’enquête théâtrale menée et interprétée par l’actrice Christine Beaulieu sur Hydro-Québec et l’efficacité énergétique a fait le bonheur de milliers de spectateurs depuis sa création en 2016. Cette pièce documentaire a pris en longueur et en profondeur au fil des nouvelles séries de représentations, que les curieux pouvaient souvent suivre en direct sur Facebook ou en différé sous forme de baladodiffusion. Voilà quelques occasions de voir l’intégrale de cette œuvre d’exception, qui fait réfléchir et rire (parfois jaune) sur la façon dont est gérée une de nos richesses collectives… Tout d’un coup sur Tou.tv ou à Artv, ou découpée en demi-heures à ICI Radio-Canada.

 
Bébés
Tou.tv, dès dimanche, Radio-Canada, le 15 décembre, 22 h 35 et Artv, le 6 janvier, 20 h 30

J’aime Hydro
Tou.tv, dès lundi, Artv, le 16 décembre, 20 h 30 et Radio-Canada, du 23 au 27 décembre, 21 h 30
 

Même formule, nouvelle animatrice

 

Le country a toujours trouvé sa niche à Radio-Canada et à sa chaîne « cousine » Artv, avec des émissions de variétés qui mettaient à l’honneur cette musique fort populaire au Québec, mais aussi dans le reste du Canada. Il y eut au milieu des années 1990 Country centre-ville, coanimée à partir de Moncton par Renée Martel et Patrick Norman, puis à partir de 2002, Pour l’amour du country, toujours animée par Patrick Norman et tournée au Nouveau-Brunswick, puis à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. L’émission qui a roulé sa bosse durant 16 saisons a pris fin samedi dernier. Dans le même théâtre Alderney Landing, la grande vedette actuelle du country d’ici, Guylaine Tanguay, reprend le flambeau avec cette nouvelle émission qui suit la recette gagnante de ses prédécesseures : beaucoup de musique et un peu de jasette.


Tout simplement country
Artv, samedi, 19 h
Photo: Artv Scène de «Tout simplement country»

Gala populaire

 

Outre la cérémonie qui récompense les comiques du Québec, les amateurs de galas en ont un autre particulièrement dynamique à se mettre sous la dent cette semaine : la troisième édition de MAMMOUTH, toujours animé par Pier-Luc Funk et Sarah-Jeanne Labrosse, qui permet au jeune public de Télé-Québec de rendre hommage à des personnes, connues ou non, pour leurs gestes inspirants. Parmi les finalistes de cette année, on note la présence de Safia Nolin, de Dominic Champagne, de David St-Jacques et de Félix Auger-Aliassime.


MAMMOUTH 2019
Télé-Québec, vendredi, 20 h

Le visionnement en continu

Certains diront que le rire garde jeune. En regardant le comédien, fantaisiste, réalisateur et producteur Mel Brooks dans ce documentaire qui lui est consacré, on a tendance à le croire… Dans ce film réalisé par Alan Yentob, constitué de toute une série d’entretiens plus ou moins sérieux que le créateur de The Producers lui a accordés sur une période de 40 ans, dont le dernier en 2017 à l’âge vénérable de 91 ans, on découvre un artiste beaucoup plus complexe que ce que certains de ses films laissent transparaître, mais surtout un vieil homme espiègle, à l’esprit vif et en très grande forme. Un film qui plaira aux admirateurs de Brooks, qui saura également séduire quelques néophytes…

Mel Brooks Unwrapped
HBO et Crave, vendredi, 21 h

Trouver sa liberté

Voici une rare occasion (essayez de le trouver en visionnement « légal » en ligne…) de voir cette incursion en noir et blanc mais très nuancée dans la vie sexuelle des adolescentes d’aujourd’hui, à travers le destin un peu compliqué de Charlotte (Marguerite Bouchard). En peine d’amour après que son copain de longue date lui a avoué son homosexualité, elle cherche à se « libérer » en couchant avec tous ses collègues masculins de Jouets dépôt, où elle travaille avec ses amies avant les Fêtes, puis prend une tangente complètement inverse. Sophie Lorain, la cinéaste, propose ici un film d’ados moins prévisible et balisé que ce qu’on leur sert habituellement, et c’est tant mieux…

Charlotte a du fun
Radio-Canada, vendredi, 23 h 05 et Artv, dimanche, 20 h. Également sur Tou.tv Extra.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.