Retour sur la tragédie

Au-delà de la chronologie, détaillée et glaçante, l’intérêt de ce documentaire réside dans la mise en perspective qu’il propose sur la façon dont a été perçue cette tragédie au moment où elle s’est produite, par les médias, les autorités et la société en général.
Photo: ICI Radio-Canada Au-delà de la chronologie, détaillée et glaçante, l’intérêt de ce documentaire réside dans la mise en perspective qu’il propose sur la façon dont a été perçue cette tragédie au moment où elle s’est produite, par les médias, les autorités et la société en général.

Chaque 6 décembre amène son lot de commémorations de la tragédie qui a secoué l’École polytechnique de Montréal et le Québec entier en cette date fatidique de 1989. Trente ans après la tuerie perpétrée par Marc Lépine, les publications et émissions spéciales en vue de ce sinistre anniversaire sont nombreuses, dont ce documentaire, narré par l’actrice Karine Vanasse, une des instigatrices et des interprètes du long-métrage de fiction Polytechnique (2009). 

Cette réalisation de Judith Plamondon (L’amour à la plage) nous fait revivre cette journée fatidique à travers les témoignages poignants de témoins et de survivantes, dont Nathalie Provost, qui a souvent pris la parole dans les médias à ce sujet au fil des années, mais aussi des étudiants présents dans les classes où Lépine a tué leurs collègues, qui restent profondément marqués par ces événements. Au-delà de la chronologie, détaillée et glaçante, l’intérêt de ce documentaire réside dans la mise en perspective qu’il propose sur la façon dont a été perçue cette tragédie au moment où elle s’est produite, par les médias, les autorités et la société en général. Le caractère antiféministe de ce crime épouvantable a mis du temps à faire son chemin dans le discours public. À cet effet, les interventions de Francine Pelletier, l’une des cibles désignées dans une lettre par Lépine, de Charles Tisseyre, qui était chef d’antenne à Radio-Canada à l’époque et de Christine St-Pierre offrent un éclairage intéressant sur l’évolution du discours sur la violence faite aux femmes et le féminisme, et donnent matière à réflexion.

 

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Polytechnique : ce qu’il reste du 6 décembre

Radio-Canada, mardi, 21 h, et RDI, mercredi, 20 h