«Dans les pas de»: par ceux qui les ont connus

Pierre-Yves Lord partira sur les traces de René Lévesque, Réal Béland sur celles du lutteur Mad Dog Vachon.
Photo: Historia Pierre-Yves Lord partira sur les traces de René Lévesque, Réal Béland sur celles du lutteur Mad Dog Vachon.

La chaîne Historia, qui a depuis longtemps délaissé l’histoire avec un grand (et même un petit…) H, renoue en quelque sorte avec ce créneau qui lui a donné son nom avec une série documentaire originale, certes sympathique, mais pas révolutionnaire pour autant.

Chacun des 10 épisodes de la série donne l’occasion à une vedette (eh oui, encore des vedettes !) de découvrir des aspects plus ou moins méconnus de certaines personnalités marquantes de l’histoire moderne québécoise, à travers des documents d’archives, mais surtout des témoignages de personnes qui les ont côtoyées. Ainsi, Pierre-Yves Lord partira sur les traces de René Lévesque, Réal Béland sur celles du lutteur Mad Dog Vachon et Marie-Thérèse Fortin s’intéressera au destin du botaniste Marie-Victorin.

Le premier épisode diffusé vendredi permet à l’humoriste Yves P. Pelletier de mieux connaître une pionnière de son domaine, Rose Ouellette, La Poune pour les intimes et les autres, à travers les confidences pas très révélatrices de son dernier partenaire de scène, Louis Armel, celles beaucoup plus généreuses de sa petite-fille et les souvenirs de tournée de Francine Grimaldi. Leurs propos sont jumelés à des images et documents d’archives, malheureusement pas toujours très généreux. L’animateur d’un épisode, heureusement sincèrement passionné par son sujet, ajoute un brin de dynamisme à cette production sinon un peu figée et assez conventionnelle, quoique pas dénuée d’intérêt, surtout si on s’intéresse au personnage exploré.

 

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Dans les pas de

Historia, vendredi, 22 h